Volvo Série 300 (1976-1991)

 

Publié par Philippe Baron le 7 mai 2015.

 

En 1975, le suédois Volvo absorbe complètement le département voitures de tourisme du hollandais DAF, ce qui lui permet de disposer de modèles entrant dans une classe intermédiaire qui lui fait défaut. Le constructeur scandinave ne tarde pas à proposer un nouveau modèle dès 1976 avec la 343, qui, cette fois, n’est pas une ancienne version hollandaise revêtue d’une calandre suédoise comme la 66, mais d’un modèle entièrement nouveau.

 

 

Le rachat des véhicules de tourisme de la marque des polders permit donc à Volvo de profiter d’un modèle presque abouti et qui, de plus, bénéficia d’une technique en partie hollandaise et suédoise et d’un moteur français. La « 343 » vient alors s’intercaler entre les petites Volvo/DAF 66 et les hauts de gamme comme la 244 avec son moteur de 2 litres ou encore la 264 et son six-cylindres en V de 2 664 cm3. La carrosserie de la 343 du genre berline deux portes répond aux normes de sécurité en vigueur chez le constructeur suédois (habitacle rigide, zones de déformation avant et arrière et importants pare-chocs). La partie frontale comporte une calandre inclinée avec des optiques de phares rectangulaires et la caisse se termine à l’arrière par un léger décrochement qui permet à la lunette intégrée dans le hayon relevable de rester propre sous la pluie.

 

Volvo 343 DL

 

A l’avant, la suspension est assurée par un montage MacPherson avec ressorts hélicoïdaux. A l’arrière, deux ressorts à simple lame longitudinale maintiennent un essieu type De Dion. Sous le capot prend place un moteur Renault quatre-cylindres emprunté à la Renault 12 TS, mais dont la cylindrée est portée à 1 397 cm3 par augmentation de l’alésage et donnant 70 ch à 5 500 tr/mn. La transmission est assurée par l’habituel dispositif DAF avec deux courroies et un différentiel.

 

Volvo 360 GLT - Photos : Harry Charnock

 

Au cours de l’année 1978, les Volvo 343 subissent quelques modifications extérieures et intérieures : les rétroviseurs chromés laissent place à des rétroviseurs noirs, des clignotants apparaissent sur les ailes avant ; le tableau de bord est noir (et non plus brun), deux bouches d’aération rondes sont prévues au centre et le bouton poussoir des feux est remplacé par un bouton rotatif. La Volvo 343 est également équipée, à partir de cette année-là, des sièges Volvo avec les fameux appuie-tête ajourés. A partir de 1978, la Volvo 343 est également disponible en version manuelle.

 

 

La Volvo 345 (5 portes) fait son apparition durant l’été 1979. Les rétroviseurs sont agrandis et les jantes sont modifiées. La série 345 GL est introduite avec pour équipement standard les vitres teintées, la peinture métallisée ainsi que des pneus plus larges. En 1980, le moteur 2 litres de 95 chevaux (B19A) fait son entrée sous le capot des Volvo 343 et 345. Les Volvo 343 et 345 qui en sont équipées se distinguent par un « S » faisant suite au « DL » ou « GL ». Les pare-chocs en acier sont remplacés par des pare-chocs en plastique protégeant mieux les ailes à l’avant. 1981 est une année de changements importants. En effet, la face avant est entièrement redessinée tout en conservant les mêmes pare-chocs. Les phares avant, la calandre et les clignotants sont modifiés. Il s’agit d’une étape importante car elle permit à la petite Volvo de gagner en élégance et d’avoir une consommation d’essence réduite grâce à un meilleur taux de pénétration dans l’air.

 

 

Pour pallier à l’image de voiture chère et parvenir au volume de ventes escomptées, la Volvo 343 Winner ou « L » est lancée au début de l’année 1982. Son prix, particulièrement attractif, permet toutefois de profiter des caractéristiques de sécurité, de fiabilité et de confort propre à Volvo. Ce modèle comporte un équipement réduit au strict minimum. En introduisant ce modèle Winner à grand renfort publicitaire, Volvo attire également l’attention du public sur les autres modèles Volvo de la série 300 particulièrement attractifs et concurrentiels. Le succès du concept « Winner » aux Pays-Bas est aussi appliqué à certains pays d’exportation. C’est ainsi que la Volvo série 300 commence à se forger une certaine réputation, notamment en Angleterre où les chiffres de vente sont particulièrement bons.

 

 

En février 1982, apparaît la « 345 VAN » caractérisée par un sol plat jusqu’aux sièges avant et des vitres arrière opaques. En août, l’intérieur reçoit un nouveau tableau de bord. De plus, l’appellation Volvo 343 et Volvo 345 est remplacée par Volvo 340 et Volvo 360, ce dernier modèle étant exclusivement équipé du moteur Volvo 2 litres. En août / septembre 1982, la Volvo 360 GLT est introduite, modèle sportif équipé d’un moteur injection 2 litres de 115 chevaux (B19E). Il se distingue par ses feux avant antibrouillard intégrés dans le spoiler.

 

Volvo 343 GLS R-Sport

 

Un an plus tard, en 1983, sont présentés les modèles sedan avec en haut de gamme la Volvo 360 GLE équipée du moteur Volvo 2 litres B19E, des vitres électriques et du verrouillage central. Les portières avant sont modifiées : la vitre est d’une pièce et les rétroviseurs sont plus gros et davantage intégrés dans la portière, permettant ainsi un réglage de l’intérieur sur les modèles luxueux. Le moteur 1.4 gagne en puissance grâce à quelques modifications (notamment l’allumage électronique, carburateur Weber modifié, ventilateur électrique pour le refroidissement). A côté de ce moteur 1.4, on retrouve le moteur B14.3E avec carburateur Solex, d’une puissance de 64 chevaux et équipant les modèles de base. L’usine Volvo de Born fête cette année-là la 100.000ème Volvo 340 produite (elle est offerte à la Croix Rouge hollandaise).

 

Photo : Adam Holtrop

 

En 1984, l’expansion de la Série 300 se poursuit grâce à l’arrivée en fin d’année de la Volvo 340 diesel. En 1985, apparaît le moteur à essence 1.7. La boîte 5 vitesses est, à partir de cette époque-là, un équipement standard sur la majorité des modèles. Seules les versions les plus dépouillées ont encore une boite 4 vitesses. La transmission automatique continue à remporter un franc succès (elle équipera d’ailleurs 10% de la production totale de Volvo 340). Les moteurs B200 font leur apparition et remplacent les moteurs B19. Ainsi, les Volvo 360 sont disponibles en deux versions, l’une avec carburateur (moteur B200K de 101 ch) et l’autre avec injection (moteur B200E de 115 ch). Les Volvo 340 subissent quant à elles des modifications au niveau des fixations du moteur, de l’échappement et de l’isolation de l’habitacle.

 

1982 Volvo 343 DL - Photo : Steven Painter

 

Début 1986, l’extérieur des Volvo série 300 subit un lifting : les pare-chocs sont modifiés et les clignotants latéraux y sont intégrés. Les pare-chocs sont peints dans la couleur de la carrosserie sur les modèles 360 GLE et GLT. La calandre est également modifiée comme le hayon arrière qui reçoit une vitre plus grande. Sur le plan technique, les modifications les plus importantes sont : l’adaptation de la suspension (barre stabilisatrice dans le train avant des Volvo 360) et la modification des freins. Les moteurs 1.4 et 2.0 sont équipés d’un système automatique d’arrêt d’admission d’essence dès que la pédale d’accélérateur est relâchée.

 

 

Suite à l’augmentation des pays d’exportation dans des régions subtropicales, l’option « air conditionné » est désormais disponible sur les Volvo 360 équipées du moteur 2 litres. Les frais d’importation étant assez élevés pour exporter les Volvo 340 dans des contrées reculées, un nouveau système est mis en place : il consiste en la livraison des Volvo 340 sous forme de paquets d’assemblage envoyés dans des containers depuis les Pays-Bas: les différents éléments sont donc assemblés sur place. En plus du moteur B200E, le B200F fait son apparition sur les Volvo 360 ; il est équipé d’un catalyseur, d’une injection multipoint et est contrôlé par sonde Lambda. Le système EGR (réutilisation des gaz d’échappement) permet au moteur 2.0 injection d’être tout aussi propre que celui avec catalyseur.

 

1978 Volvo 343 DL - Photo : Kompressed

 

En 1987, la Volvo 360 GLE disparaît. La Volvo 360 GLT, elle, reste bien au catalogue. Volvo se distingue sur le petit écran avec une publicité devenue culte : « Crash Test Dummy ». A partir de cette année, il n’y aura plus de modifications marquantes pour les Volvo série 300. Par contre, de nombreuses séries spéciales, équipées de certaines options, verront le jour. En 1989, les derniers modèles de Volvo 360 sont produits ; on ne retrouve plus que les modèles 340 dès la fin de cette année. De même, la version sedan n’est plus disponible. L’arrêt de la production des Volvo série 300 intervient le 31 mars 1991. Toutes versions confondues, la série 300 a été produite à 1 139 689 exemplaires.