Volkswagen Touran (2003-2014)

2003 Volkswagen Touran

 

Publié par Philippe Baron le 13 avril 2014.

 

Lancé au printemps 2003, le Touran est le premier monospace compact de Volkswagen. La marque allemande attaque tardivement ce segment extrêmement  porteur sept ans après le lancement du Renault Scénic, quatre ans après la commercialisation du Citroën Picasso et de l'Opel Zafira. Volkswagen s'efforce de concentrer dans le Touran tout ce qu'attend la clientèle familiale de ce type de véhicule.  


 

Basé sur la cellule de la Volkswagen Golf V étirée verticalement, le Touran est lancé pour combler la niche dans la gamme de modèles de Volkswagen, en dessous du Sharan qui est un monospace non compact. Son nom vient donc de la contraction de Tour (qui veut dire voyage en anglais) et de Sharan. Touran est aussi un ancien mot iranien désignant les nomades du nord. 


2003 Volkswagen Touran

 

Avec ses 4,39 m de long, contre 4.26 pour le Renault Scénic et 4.27 pour l’Opel Zafira, le VW Touran est incontestablement le plus imposant de la catégorie. Son habitabilité repose sur un empattement étiré au maximum et des porte-à-faux réduits d'autant. Pour cela, le Touran utilise la toute nouvelle plate-forme que lui empruntera, dès septembre 2003, la nouvelle Golf V. Une plate-forme qui se distingue par des trains roulants compacts et inédits dont tous les éléments ont été positionnés le plus bas possible pour abaisser au maximum le centre de gravité. On trouve à l'avant des jambes élastiques articulés sur des triangles inférieurs, eux-mêmes fixés à un berceau intermédiaire en alliage léger tandis qu'à l'arrière apparaît un essieu multibras sophistiqué dont la cinématique engendre un faible pincement positif lors de la compression des ressorts de façon à garantir un comportement neutre, voire légèrement sous-vireur. En bonne voiture familiale, le Touran a donc été conçu pour offrir un comportement routier sage et rassurant.


 

Le VW Touran a pris pour modèle l’Opel Zafira en proposant une version 5 places et une version 7 places. Si les sixième et septième sièges de l’Opel Zafira s’escamotent dans le plancher, ceux du Volkswagen s’enlèvent purement et simplement. Résultat, en cinq places, le Touran offre un coffre gigantesque de 695 dm3. Avec les deux sièges de la troisième rangée, la contenance du coffre devient évidemment beaucoup plus symbolique avec ses 121 dm3. 


2007 Volkswagen Touran

 

Le Touran n’offre la climatisation lors des premières années de commercialisation qu’à partir de la seconde finition (Confort). La dotation de base comprend six airbags, l'ABS (avec amplificateur de freinage d'urgence), le correcteur électronique de trajectoire ESP, des appuie-têtes, la radio CD et les rétroviseurs électriques. Outre l’air conditionné, la finition Confort possède le régulateur de vitesse, des sièges avant réglables en hauteur et des roues de 16 pouces. Le Touran Sport offre les antibrouillards, des jantes alu et une présentation intérieure plus sportive. Quant au Touran Carat, il ne manque de rien : climatisation automatique, sellerie cuir …


 

Essence ou Diesel, les trois motorisations proposées pour le lancement du Touran bénéficient toutes d'une injection directe et répondent avec succès aux futures normes antipollution Euro4. L'unique moteur essence est un nouveau 1.6 l de 115 ch qui se caractérise par son carter en aluminium, par d'excellentes caractéristiques acoustiques et par une consommation contenue grâce aux techniques appliquées pour en limiter les frottements internes. Il permet au Touran de passer de 0 à 100 km/h en 11"9 et d'atteindre 186 km/h pour une consommation moyenne de 7,4 l/100. La gamme essence sera complétée en août par un 1.6 l de 102 ch et, en septembre, par un 2.0 l de 150 ch. 


 

En Diesel, le Touran bénéficie de la dernière évolution du 1.9 TDI. Fort de 100 ch, ce moteur développe son couple maxi de 250 Nm dès 1.900 tr/min. Le Touran TDI 100, qui se contente de 5,9 l/100, atteint 177 km/h et accélère de 0 à 100 km/h en 13"5. Le nouveau TDI 2.0 litres marque le début d'une nouvelle époque chez Volkswagen. En effet, en dépit de l'encombrement des fameux injecteurs-pompe qui caractérisent les TDI, ce nouveau 2.0 litres reçoit une culasse à quatre soupapes par cylindre. Comme le 1.9 TDI, il bénéficie d'un turbo à géométrie variable. Au final, ce 2.0 TDI développe 136 ch et un couple maxi de 320 Nm entre 1.750 et 2.500 tr/min. Il permet d'atteindre une vitesse de pointe de 197 km/h et de passer de 0 à 100 km/h en 10"6 seulement tout en ne consommant en moyenne que 6,0 l/100 km. 


 

Tous ces moteurs sont accouplés à une boîte manuelle à 6 vitesses. En option, le Touran 1.6 FSI pourra être équipé d'une boîte automatique Tiptronic à 6 rapports tandis que les TDI 105 et 140 ch pourront recevoir quelques mois plus tard la révolutionnaire boîte DSG dont le double embrayage permet de monter les rapports sans avoir à lever le pied de l'accélérateur.


 

En 2006, deux nouveaux moteurs apparaissent : le 1.4 TSI essence de 140 ch et le 2.0 TDI de 170 ch alors que le 2.0 FSI quitte le catalogue. A l’automne, le Touran subit son premier restylage et en option, l’aide au stationnement automatique. Un deuxième restylage intervient en avril 2010. Quant aux moteurs, ils sont à la pointe. Les TDI à injecteurs-pompes font place à la rampe commune. D’une technologie à l’autre, seules les puissances (90, 105, 140 et 170 ch) n’évoluent pas. En essence, si le TSI de 140 ch demeure, le 1.6 102 ch fait place au 1.2 de 105 ch, le premier à recevoir la technologie BlueMotion. L’année suivante, la puissance du 2.0 TDI passe de 170 à 177 ch et la variante BlueMotion Technology n’est plus proposée pour le 1.2 TSI de 105 ch, mais pour le 1.6 105 ch et 2.0 140 ch.


2011 Volkswagen Touran

 

Beaucoup pensaient que l’aspect banal du Touran allait nuire à sa carrière. Pourtant, il remportera un franc succès. Après avoir passé le cap des 1.5 million exemplaires vendus pour sa première génération, le Touran de deuxième génération est annoncé pour la fin 2014. Il utilisera la plate-forme MQB, inaugurée par l’Audi A3 et utilisée aussi par la Golf 7 qui lui permettra de recevoir une transmission intégrale 4Motion.