Venturi 400 GT (1994-1999)

Venturi 400 GT Challenge

 

Publié par Philippe Baron le 28 octobre 2014.

 

En 1994, la firme nantaise Venturi  créée par l’ingénieur Claude Poiraud et le designer Gerard Godfroy en 1984, est reprise par l’écossais Hubert O’Neil qui se concentre principalement sur la compétition automobile. En 1994, est présentée la 400 GT, la plus puissante des GT produites en Europe avec son V6 double turbo de 408 chevaux. Elle est aussi la première GT commercialisée avec de série quatre freins et plaquettes en carbone.

 

Venturi Transcup 210

 

Venturi porte le nom du premier prototype réalisé par la firme. L’orthographe était « Ventury » pour rappeler le mot « aventure » ainsi que le phénomène d'accélération de l' « effet Venturi ». Le nom changea ensuite en « Venturi » avec un « i » comme Ferrari. Hubert O’Neil, nouveau propriétaire en 1994, ne chercha pas à faire du volume mais à vendre ses voitures sur commande tout en cherchant à affirmer l’image de Venturi par la compétition. 

 

Venturi 260 LM - 33 exemplaires produits de 1994 à 1995.

 

En 1994, la gamme Venturi comprenait les coupés 210 et 260, et les splendides cabriolets Transcup 210 et 260 qui possédaient un toit rigide facilement escamotable. La grande nouveauté de l’année était cependant la 400 GT qui n’était autre que la version homologuée des surpuissantes Venturi développées pour la compétition. Son V6 double turbo de 408 ch lui permettait d’atteindre les 300 km/h. Elle affichait un prix de 818 000 F supérieur à celui d’une Ferrari 355 GTS à 755 000 F. Elle ne sera produite qu’à 13 exemplaires. 

 

Venturi 440 GT

 

Depuis 2000, Venturi est détenu par Gildo Pallanca Pastor. Le président monégasque a choisi dès l’acquisition de Venturi d’opérer un véritable virage stratégique, aussi radical qu’innovant, pour relancer l’entreprise : développer des véhicules de sport électriques. 

 

2002 Venturi Grand Prix Concept