Triumph Roadster 1800/2000 (1946-1950)

1948 Triumph 2000 Roadster

 

Publié par Philippe Baron le 14 décembre 2015.

 

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la firme britannique Triumph en mauvaise posture est absorbée par Standard Motors. Sir John Black, le patron du nouveau groupe, en profite alors pour distribuer les rôles. Les modèles populaires constituent la gamme Standard, tandis que ceux plus élitistes portent le badge Triumph. Ainsi lancé en 1946, le Roadster 1800 est destiné à concurrencer les MG TC sur le très juteux et convoité marché américain.

 

 

La singularité du style british très décalé et baroque de ce roadster est la conséquence d’un travail partagé entre deux dessinateurs. Ainsi, la partie avant avec ses ailes joufflues et son long capot est l’œuvre de Frank Callaby, tandis que la poupe et son évocation des spiders à double pare-brise des années trente est due à Arthur Ballard. En effet, détail intéressant, le coffre composé d’un capot en deux parties offre au besoin deux sièges supplémentaires et un autre pare-brise. Cette disposition des sièges très courante à l’époque est depuis longtemps entrée dans l’histoire sous le nom de « siège de belle-mère ».

 

1946 Triumph Roadster 1800 - Photo : Graham.L.Edwards
1949 Triumph Roadster 2000 - Photo : Rich Saunders

 

Le moteur de 1946 est un 4-cylindres de 1 776 cm3 de 66 ch. Pas assez puissant, il est remplacé en 1949 par le 2 088 cm3 de 68 ch plus convaincant mais qui ne permet pas pour autant le décollement espéré des ventes. La première mouture s’est écoulée à 2 501 exemplaires, la plupart dans les pays du Commonwealth et non aux Etats-Unis. La production du Roadster 2000 s’arrête après précisément 2 000 exemplaires. Heureusement, la future série TR aura un avenir nettement plus florissant.

 

1948 Triumph 2000 Roadster

 

Pour suivre l’actualité des anciennes Triumph en France, je vous engage à visiter DiagnoSpit, l’excellent, dynamique et très complet site de l’Amicale Spitfire qui regorge d’informations et de conseils sur les modèles Triumph dont évidemment la Spitfire, et qui, de plus, grâce à son forum interactif permet aux amateurs de la marque d’échanger et de faire partager leur expérience.