Toyota MR2 (1989-1999)

 

Publié par Philippe Baron le 29 avril 2014.

 

Lancée en 1984, la première génération de Toyota MR2 (pour Midship Runabout 2-seater), au style cunéiforme inspiré de la Fiat X1/9, est une belle réussite commerciale, bien que non commercialisée en France et en Italie, avec 163 115 exemplaires produits. En décembre 1989, Toyota présente la MR2 phase 2 ou SW20, qui en France, pour ne pas fâcher les acquéreurs avec sa fâcheuse phonétique, portera le nom de MR. 


 

Bien qu’elle conserve l’architecture à moteur central de sa devancière, la MR2 deuxième génération s’éloigne du concept « runabout » pur et dur de la MR2 originelle. Aux courbes plus évocatrices, ce nouveau modèle cherche à ressembler à une Ferrari et y parvient. La MR2 demeure une stricte deux places et existe en versions coupé et découvrable avec T-roof et éléments vitrés démontables.


 

Sous le capot, le 4-cylindres de 1 998 cm3 à 16 soupapes, double arbre à cames en tête de 160 ch,  autorise une vitesse de pointe de 220 km/h. Sur d’autres marchés, elle est disponible en version turbo 200 ch. La première évolution intervient en 1993 avec des roues de 15 pouces, des suspensions améliorées, une direction assistée et la climatisation. L’adoption en série d’un catalyseur en série fait chuter la puissance à 156 ch. 


 

En 1994, la gestion moteur est revue et le bloc passe à 175 ch, avec ABS en série, spoiler avant plus arrondi et peint ton caisse, tout comme les protections latérales. Le spoiler arrière, auparavant en trois pièces, est maintenant en une seule pièce et les feux arrière prennent une forme évoquant deux cercles. En fin d’année 1996, la puissance de la MR2 tombe à 170 ch puis à 165 ch en 1997.


 

Produite à 130 732 exemplaires, cette deuxième génération conçue, il est vrai, pour séduire les clients américains, est restée un modèle très confidentiel en France avec un bon millier d’exemplaires vendus, soit trente fois moins que la Grande-Bretagne.