Tatra T613 (1973-1996)

 

Publié par Philippe Baron le 23 avril 2015.

 

Destinée quasi exclusivement aux membres du parti communiste tchèque, aux administrations et aux ambassades à l’étranger, la Tatra T613 porte cependant une carrosserie dessinée par un italien. Vignale signe en effet les lignes de cette berline de luxe pour apparatchiks. Les ingénieurs de Tatra ont toutefois reconduit les techniques développées dans les années 1930 par Hans Ledwinka qui a été le premier à miser sur l’aérodynamisme associé au tout-à-l’arrière.

 

 

En 1969, Vignale signe le premier prototype du modèle de série destiné à remplacer la T603 née en 1955. Il est suivi d’un deuxième et d’un troisième en juillet. Les premières photos de la nouvelle 613 sont diffusées en 1970 mais patience, la production enfin autorisée en 1973 ne démarre qu’au début de l’année sans précipitation car il faudra un certain temps pour renouveler le parc des T603.

 

 

Positionné à cheval sur l’essieu arrière, avec une boîte orientée vers l’habitacle, le moteur est un tout nouveau V8 refroidi par air forcé de 3 495 cm3, développant 165 ch, alimenté par deux carburateurs double corps et capable d’emmener la voiture à 190 km/h. Deux arbres à cames par rangée de cylindres gèrent la distribution. Parmi les nouveautés, figurent la suspension McPherson, un stabilisateur à barres de torsion, des freins à disque à double circuit à l’avant et de multiples détails améliorant le confort des occupants. La voiture est équipée de deux réservoirs d’essence de 36 litres chacun situé sous la banquette arrière, et de deux chauffages d’appoint fonctionnant à l’essence, un dans le coffre à bagages avant, l’autre dans la console centrale.

 

 

En 1979 apparaît la T613S, une version limousine allongée de 16 cm, soit 5.18 m de longueur, reconnaissable à ses phares rectangulaires, à sa calandre différente et à ses pare-chocs intégrés, mais aussi la première Tatra à intégrer la direction assistée. La T 613/2 fait son apparition en 1980, et voit la puissance de son V8 passer à 168 ch. Restylage à l’automne 1983, la T613/2 perd ses chromes et ses déflecteurs de portes. La face avant et les feux arrière sont revus. Les pare-chocs et les baguettes latérales sont désormais en plastique. La troisième génération, la T613/3 arrive en janvier 1986 et se distingue par ses rappels de clignotants sur les ailes avant et par sa nouvelle calandre. Entre 1990 et 1995, l’usine construit également 23 exemplaires d’une ambulance, la 613 RZP.

 

1980 Tatra T613 Special

 

Après la chute du mur de Berlin et le déclin du régime communiste, le marché automobile s’ouvre à la concurrence, fragilisant Tatra sans le moindre réseau commercial dans son propre pays. La firme tchèque tente alors de se faire connaître en présentant ses modèles à Bruxelles, Genève ou Francfort. En 1991, la nouvelle T613/4 reçoit un pot catalytique et un intérieur au standing élevé. Deux ans plus tard, Tatra dévoile à Francfort la T613/4 Electronic disposant d’un ordinateur de bord et d’un V8 de 200 ch .En 1994, apparaît la T613/4 Mi Long, reconnaissable à la platine en alu qui relie entre eux les phares, munie d’une boîte cinq vitesses. Elle est rebaptisée T613/5 en 1995. La production de la T613 s’arrête définitivement en 1996 et 11 009 exemplaires toutes séries confondues après les premiers prototypes Vignale.

 

1993 Tatra T613/4 Electronic

 

En 1995, est présentée la T700 redessinée sur la base de la T613 par l’anglais Geoff Wardl. En trois ans, elle ne sera produite qu’à 129 exemplaires. En 1999, Tatra met un terme définitif à la fabrication d’automobiles, se concentrant uniquement sur la production de ses poids lourds.

 

Tatra T700