Talbot Samba (1981-1986)

 

Publié par Philippe Baron le 4 avril 2014.

 

Présentée pendant l’été 1981 avant sa commercialisation en novembre, la Talbot Samba est la petite citadine, vive et légère, lancée par le propriétaire Peugeot pour tenter de redynamiser l’ex-marque Simca devenue Talbot en 1979 peu de temps après son rachat par le constructeur sochalien. Conçue à peu de frais, la Samba est en fait une Peugeot 104 Z rallongée de 20 cm. Elle en reprend l’allure générale tout en utilisant les mêmes quatre-cylindres transversaux.


 

La Talbot Samba est donc motorisée en modèle de base par le 954 cm3 de 45 ch et du 1 124 cm3 de 50 ch pour les versions LS et GL et les séries spéciales Sympa et Bahia. Les deux moteurs sont associés à une boîte quatre vitesses. En 1982 apparait la version découvrable dessinée et produite par Pininfarina en Italie, qui reçoit avec la GLS le 1 360 cm3 de 72 ch avec carburateur double corps ou 80 ch avec deux carburateurs simple corps, avec une boîte à cinq vitesses, pour des vitesses maximales de 159 et 168 km/h.


 

En 1983, Talbot présente la Samba Rallye qui avec son poids plume, ses deux carburateurs Weber 40 DCOE double corps, sa boîte à cinq rapports, ses 80 ch et ses 176 km/h chrono, joue les GTI avant l’heure. Après le succès auprès des pilotes amateurs de la Simca rallye et de la 104 GR2 et GR5 le groupe Peugeot Talbot sport sous la houlette de Jean Todt avait décidé d'homologuer la Talbot Samba Rallye en groupe B. Elle se révélera être efficace sur l'asphalte, maniable avec une très bonne tenue de route.


Photo : Denis@

 

La Talbot Samba GLS comme le cabriolet, généreusement motorisés, ont fait preuve d’une étonnante polyvalence, alors que la Rallye s’adressait aux amateurs de conduite « à la cravache ». 276 290 Samba, parmi lesquelles environ 13 000 cabriolets, ont été produites entre 1981 et 1986, date à laquelle Talbot mettait définitivement la clé sous la porte.


Photo : XR3Edd