Sunbeam 3-Litre (1924-1930)

1925 Sunbeam 3 Litre Super Sports "Twin Cam" Tourer ' - Photos : Bonhams

 

Publié par Philippe Baron le 30 décembre 2015.

 

La grande époque des Sunbeam commença en 1909 avec l’arrivée du très influent concepteur breton Louis Coatalen, qui venait de quitter Hillman. Il développa un important programme de compétition qui contribua à donner une formidable image à la marque britannique et une réputation lui permettant de rivaliser avec les meilleurs modèles d’Alvis et Bentley. Les Sunbeam de l’époque Coatalen gagnèrent un nombre incalculable de courses sur le circuit de Brooklands et établirent de nombreux records de vitesse avant la Grande Guerre.

 

 

Après le conflit, Sunbeam resta très actif dans le sport automobile de haut niveau, fournissant les voitures de course d’Henry Segrave. Ancien pilote du Royal Flying Corps, il entra dans l’histoire des sports mécaniques en 1923 en remportant le Grand prix de France au volant d’une Sunbeam, devenant ainsi le premier pilote britannique à gagner un Grand prix sur une voiture anglaise. Cette association Segrave/Sunbeam gagna encore deux Grand prix. En 1925, aux 24 Heures du Mans, la nouvelle Sunbeam 3 litres Twin Cam Super Sports pilotée par Jean Chassagne et Sammy Davis termina à une superbe deuxième place, seulement battue par la Lorraine-Dietrich de Courcelles et Rossignol.

 

 

De son côté, Henry Segrave se concentra sur les records de vitesse à partir de 1925, décrochant son premier record terrestre à 174,22 mph (280,38 km/h) en 1926, au volant de sa Sunbeam 4 litres « Ladybird ». L’année suivante, il reprend ce record, toujours sur Sunbeam, à Daytona Beach, en Floride, devenant le premier homme à passer la barre des 200 mph sur terre en établissant un record de vitesse de 203,79 mph, soit 327,97 km/h. Il améliorera encore ce record en 1929. Hissé à la qualité de Chevalier en reconnaissance de ses exploits, Henry Segrave meurt le 13 juin 1930, juste après avoir établi un record de vitesse sur eau.

 

1926 Sunbeam 3 Litre Super Sports "Twin Cam" Tourer - Photos : Bonhams

 

Les voitures de tourisme Sunbeam des années 1920 furent des voitures d'un grand raffinement avec des performances remarquables. La Sport 3-Litre, dévoilée en octobre 1924 au London Motor Show, était une sportive de luxe conçue par Louis Coatalen pour rivaliser avec la Bentley 3-Litre. Son moteur 6-cylindres en position longitudinale avant doté de deux arbres à cames en tête, d’un vilebrequin à huit paliers, d’un graissage par carter sec et alimenté par deux carburateurs Claudel-Hobson, avait une cylindrée de 2 920 cm3 produisant 120 ch et permettant de propulser le véhicule à une vitesse maximale de 145 km/h (190 km/h avec compresseur). Ce chiffre en faisait l’une des voitures de sport les plus rapides de son époque.

 

 

Seuls 315 exemplaires de la Sunbeam 3 Litre Super Sport virent le jour, dont quelques-uns dotés d’un compresseur, avant l’arrêt de production en 1930, et la société fut mise sous séquestre en 1935 puis rachetée par Rootes l’année suivante. Jusqu’au milieu des années 1960, la firme produira encore d’intéressantes sportives comme la Sunbeam Rapier ou Alpine avant de tomber dans l’escarcelle de Chrysler, puis de Peugeot SA  qui lui délivrera sa fin inéluctable. Fondée à Wolverhampton en 1888, elle avait produit la première voiture anglaise à remporter une victoire en Grand Prix, sans oublier ses records de vitesse terrestre.

 

1927 Sunbeam 20 HP 3-Litre - Photos : Marc Vorgers