Subaru BRAT (1977-1993)

1985 Subaru Brat - Photo : Jonathan Bahr

 

Publié par Philippe Baron le 13 juillet 2014.

 

En 1977, Subaru reprenait le concept de la Chevrolet El Camino et de la Ford Ranchero, des véhicules à mi-chemin entre un coupé et un pick-up. Etonnant, cette BRAT, basée sur la Leone 4WD, ne sera jamais vendue au Japon, là où pourtant elle avait été créée. En fait, équipée de la traction intégrale et en raison de ses capacités hors routes, elle était destinée aux amateurs de tout-terrain et principalement ceux du continent nord-américain.

 

Image : Alden Jewell.

 

L’acronyme BRAT tient pour Bi-drive Recreational All-Terrain Transporter. Seulement voilà, cela veut aussi dire morveux ou sale gosse en anglais. Pour créer la BRAT, Subaru est parti d’un break Leone 1, en version 4WD et son moteur boxer quatre-cylindres d’ 1,6 l 67ch qui était d’ailleurs la plus puissante mécanique de la marque à l’époque. La particularité de la BRAT résidait dans le fait que le conducteur bénéficiait de la capacité de passer du mode à deux roues motrices au rouage à quatre roues motrices, et ce, tout en circulant, une opération qu’il est possible d’effectuer aisément aujourd’hui, mais qui était assez rare à la fin des années soixante-dix.

 

Subaru Heritage Museum - Photo : Spec G

 

Malin, Subaru avait réussi avec sa BRAT à contourner un obstacle non pas routier mais financier. Pour éviter la « Chicken Tax », imposée par les Etats-Unis pour la protection de son marché intérieur et faisant passer la taxe sur les utilitaires locaux de 2,5% à 25% pour les modèles importés, Subaru avait ajouté deux sièges en plastique à l’extérieur dans la benne, dos à la cabine, ce qui permettait de qualifier le véhicule comme voiture de tourisme..

 

Image : Sholing Uteman

 

La Subaru Brat, connue en Australie sous le nom de Brumby, MV en Norvège et en Allemagne ou Shifter au Royaume-Uni, évoluera avec des restylages réguliers et avec l’arrivée d’un moteur 1.8 l 73 ch en 1981 et d’une version turbo de 95 ch en 1983. Le modèle cessera d’être importé aux USA dès 1987 mais continuera sa carrière en Australie ou la Nouvelle-Zélande jusqu’en février 1994. Il ne fut jamais importé en France. Aux Etats-Unis, malgré de faibles ventes, la Brat contribua à sa manière à asseoir l’image de Subaru et à la promotion de ses véhicules. Les ventes globales de Subaru aux Etats-Unis passèrent de 80 826 unités en 1977 à 103 274 l’année suivante lors de l’introduction de la Brat, et à 127 871 unités en 1979.

 

Subaru MV en Norvège - Photos : Sholing Uteman
Photo : Christofer Wiik
Photo : Burn Out Chevrolet