Rolls-Royce Silver Cloud I & II (1955-1962)

1957 Rolls Royce Silver Cloud - Photo : Teddy Pieper, RM Auctions

 

Publié par Philippe Baron le 24 janvier 2015.

 

Après la Seconde Guerre mondiale, Rolls-Royce ne renonce pas à la conception artisanale de la voiture de prestige. La toute nouvelle Silver Cloud, présentée au début de 1955, est destinée à remplacer la vieillissante Silver Dawn. Le constructeur britannique, qui, depuis 1946, réalise ses carrosseries dans son usine de Crewe, fait cependant quelques concessions au modernisme avec un style semi-ponton tout en conservant la caractéristique calandre verticale dont la forme représente le fronton d'un temple grec.

 

1958 Rolls Royce Silver Cloud - Photos : Simon Clay, RM Auctions

 

Présentées en même temps, les toutes nouvelles Rolls-Royce Silver Cloud et la Bentley S-Type, pratiquement identique, sont destinées à remplacer les vieillissantes Rolls-Royce Silver Dawn et Bentley R-Type. Elles arborent toutes deux une carrosserie d’une silhouette homogène et esthétiquement très réussie sur un nouveau châssis séparé à caisson (la Silver Shadow, la première Rolls-Royce monocoque n’apparaîtra qu'en 1965), équipé de freins à tambour hydrauliques et assistés. La suspension est à roues indépendantes à l'avant et à essieu rigide avec ressorts semi-elliptiques à l'arrière. Cette suspension est améliorée avec des amortisseurs à contrôle électrique.

 

1959 Rolls-Royce Silver Cloud Long Wheelbase Saloon - Photo : RM Auctions

 

L'accroissement de cylindrée à 4 887 cm3 et l'adoption d'une culasse à six lumières ont permis d'augmenter la puissance – traditionnellement non communiquée mais estimée à 170 ch – du très fiable 6-cylindre en ligne semi-culbuté à double carburateur. La transmission automatique à quatre rapports est désormais montée en série mais la direction assistée est proposée en option, comme l’air conditionné. Une seule Silver Cloud Standard Saloon fut livrée avec une boite de vitesses manuelle, à la demande spéciale de son premier propriétaire. Le magazine britannique Motor essaya la voiture en 1956 et nota une vitesse maximum de 102,9 mph (165,6 km/h) et une accélération de 0-60 mph (97 km/h) en 13,5 s. La consommation atteignait alors les 19,5 l/100 km.

 

 

La Rolls-Royce Silver Cloud mesure 5,38 m de long, 1,89 m de large et pèse près de 1,95 tonne. Une version à empattement long, étirée de 101,6 mm, fut disponible à partir de septembre 1957, très similaire en apparence au modèle standard, mais offrant un espace accru pour les passagers arrière, et disponible avec ou sans 'séparation chauffeur'. Il n'y avait cependant pas officiellement de version cabriolet, ce qui signifie que les clients Rolls-Royce qui voulaient profiter de la conduite au grand air devaient se tourner vers l'un des carrossiers indépendants survivants pour ce type de voiture. La Silver Cloud première série fut construite jusqu’en 1959 à 2 238 exemplaires.

 

1959 Rolls-Royce Silver Cloud Drophead Coupé par James Young - Photos : Robin Adams, RM Auctions

 

En devenant la Silver Cloud II à l’automne 1959, la grande Rolls-Royce reste identique extérieurement à sa devancière mais reçoit le nouveau V8 de la marque, un groupe tout en aluminium inspiré des moteurs américains et dopant ses performances avec une vitesse maximum annoncée à 183 km/h, le 0 à 60 mph (97 km/h) en 10,9 s et des gains notables en accélération et en reprise. Ce nouveau V8 de 6 230 cm3 dont la puissance (jamais divulguée par le constructeur) est estimée à 200 ch, a pour conséquence une augmentation du poids de la voiture à 2,11 tonnes et une consommation qui s'élève à 22 l/100 km. Il est évidemment accouplé à la boîte automatique Rolls-Royce à quatre rapports (la seule transmission disponible) dérivée de la boîte Hydramatic de General Motors et fabriquée par Rolls-Royce selon ses propres normes. La direction assistée est maintenant standard, tandis que l'air conditionné et les vitres électriques restent en option. La vieille firme HJ Mulliner qui travaillait exclusivement pour Rolls-Royce, est intégrée en 1959 et chargée de l'exécution des carrosseries spéciales qui bénéficient totalement du savoir-faire des meilleurs artisans britanniques. La Silver Cloud II sera produite jusqu’en 1962 à 2 417 exemplaires, laissant la place à la Silver Cloud III reconnaissable à ses quatre phares.

 

1962 Rolls-Royce Silver Cloud II LWB Limousine - Photos : RM Auctions
1961 Rolls-Royce Silver Cloud II Drophead Coupe Mulliner-Park Ward - Photos : RM Auctions
1962 Rolls-Royce Silver Cloud II Drophead Coupé - Photos : RM Auctions
1960 Rolls-Royce Silver Cloud II Drophead Coupe - Photos : Bonhams