Rinspeed sQuba (2008)

 

Publié par Philippe Baron le 16 mars 2015.

 

Le constructeur suisse Rinspeed, aussi préparateur de Porsche et fabricant de pièces pour l’automobile, est un grand spécialiste des coups de communication. Au Salon de Genève 2008, il présente le concept sQuba, premier sous-marin automobile. Ce roadster à moteur électrique sur route, capable de plonger dans l’eau jusqu’à dix mètres de profondeur, devient un sous-marin dont les deux hélices sont animées par cette même énergie. 

 

 

Le créateur du sQuba, Frank M. Rinderknecht, avoue qu'il s'agit là de la concrétisation d'un vieux rêve né devant les écrans de cinéma et les films d'espionnage. En 1977, James Bond, incarné par Roger Moore, conduisait une Lotus Esprit amphibie dans le film "L'espion qui m'aimait". Eh bien, le préparateur suisse passe de la fiction à la réalité en présentant un nouveau véhicule amphibie 100 % électrique basé sur la Lotus Elise.

 

 

Ce concept unique au monde coûtant un million de dollars fonctionne grâce à trois moteurs électriques séparés. Le premier, d'une puissance de 54 kW (73 ch), alimente le roadster sur route et lui permet d'atteindre les 120 km/h et de passer de 0 à 100 km/h en 7,1 secondes. Les deux autres sont utilisés pour propulser la voiture sous l'eau. 

 

 

Pour se déplacer dans l'eau, « à la manière d'un poisson », les deux propulseurs Seabob installés à l'avant reprennent le principe du jet d'eau utilisé par les scooters des mers et jets-skis. Leur coque est à la fois légère et résistante grâce à l'utilisation de matériaux de nanotechnologie. Sur les flots, la vitesse est limitée à 6 km/h et elle chute à 3 km/h sous eau. Lorsque la voiture plonge, les passagers ont accès à un masque, à un détendeur et à des bouteilles. 

 

 

Le choix du constructeur s’est judicieusement reporté sur un cabriolet, car si la voiture avait eu un toit, il aurait fallu l'alourdir en conséquence pour compenser le volume d'air présent dans l'habitacle. Ainsi, un volume d'air de 2 m³ aurait nécessité une prise de poids de 2 tonnes ! Ce qui n'aurait pas été avantageux sur la route. En plus, un toit rend difficile la sortie en urgence de l'habitacle à cause de la pression subie par les portes. La sQuba peut aussi flotter. Pour qu'elle s'enfonce dans les profondeurs aquatiques, il suffit de faire entrer l'eau dans le cockpit. Elle peut alors se promener au milieu des poissons jusqu'à 10 m de profondeur.

 

 

L'énergie électrique est fournie par des batteries lithium-ion rechargeables, donc zéro émission. Pour la route, elle peut compter sur des suspensions KW Coilover inoxydable. Elle est chaussée de pneus Pirelli montés sur des roues en alliage léger de 17 et 18 pouces. Le préparateur suisse a également pensé à doter le cockpit de matériaux résistant à l'eau salée et antidérapants. Le luxe n’est pas oublié avec du diamant incrusté dans les textiles et sur les pédales. Toutes les fonctions de la voiture sont bien sûr accessibles sous eau comme sur terre. Le choix des coloris est lié à un poisson : le vivaneau à queue jaune. Les inserts en nacre sont également là pour rappeler les écailles argentés de ce poisson d'eau salée. 

 

 

Le vivaneau queue jaune est un poisson de récif très répandu dans les eaux tropicales et subtropical de l’ouest Atlantique et de la mer des Caraïbes. Il est reconnaissable à sa bande jaune qui parcourt tout son corps en s’élargissant depuis sa tête jusqu'à sa queue entièrement jaune. Cette bande jaune sépare la partie ventrale de son corps plus claire, gris bleuté de la partie dorsale bleutée plus sombre et parsemée de gros points jaunes. Sa nageoire dorsale est également de couleur jaune. Il mesure en moyenne de l’ordre de 40 cm avec une taille maximale qui peut atteindre les 80 cm pour les plus grands spécimens. Son poids avoisine quant à lui les 4 kg. Le vivaneau queue jaune vit dans les eaux de faible profondeur proche des récifs coralliens et le long des côtes. Il est rarement à proximité immédiat du fond mais se déplace le plus souvent en pleine eau.