Renault Twingo (1992-2014)

 

Publié par Philippe Baron le 19 mai 2015.

 

Avec sa bouille rigolote, la Renault Twingo décroche immédiatement la sympathie du public lors de sa présentation au Mondial de l’automobile de Paris 1992. Le nom qui lui colle si bien évoque gaieté, jeunesse et danse puisqu’il s’agit de la contraction des mots « twist » et « tango ». Véritable réussite en termes de concept, d’esthétique, de finition et d’équipement, la petite citadine est partie pour une longue carrière à succès.

 

 

Au départ, la Twingo répond au nom de code W06. Dès les croquis de départ de Jean-Pierre Ploué, le projet est mené sous la direction d’Yves Dubreuil. La Twingo sera la première auto où tous les métiers du développement (design, technique…) travaillent en parallèle, et non plus successivement. La Twingo se révèle tout de suite originale, innovante, non-conformiste et avec une «physionomie» qui retient immédiatement l’attention. Ce petit monospace citadin offre une excellente habitabilité ce qui surprend au premier regard. La Twingo de 3.43 m est en effet plus courte de 28 cm qu’une Clio et 13 cm qu’une Peugeot 106. Par contre, sa largeur de 1.63 m est supérieure à celle de la 106 et ses 1.59 m. Le coffre a une capacité de 168 à 261 dm³.

 

 

La Twingo c’est aussi la gaité des couleurs. Au fil des années, 55 coloris vont se succéder au catalogue. Conçue pour une clientèle jeune, elle se pare de couleurs vives (jaune indien, vert coriandre, rouge corail, bleu violet, bleu outremer…) sans oublier de proposer des teintes plus classiques pour ceux qui préfèrent passer inaperçus (noir, rouge nacré, gris brume…). Au départ, Renault fit le choix d’une version minimaliste. Mais, très vite, succès aidant, les options d’équipement dont certaines deviendront de série vont apparaître : vitres teintées, lunette arrière chauffante, essuie-lave-glace arrière, appuie-tête, direction assistée, toit ouvrant en toile, conditionnement d’air, airbags, vitres électriques, système GPS, toit ouvrant panoramique électrique…).

 

 

La Twingo est décidemment un cas à part. Pour son lancement en mars 1993, Renault prend le risque de présenter sur les écrans publicitaires sa Twingo en dessin animé sous la forme d’une caricature. Par la suite, sans compter les séries spéciales, elle flirtera avec les grandes marques (Kiss Cool, Perrier…) sans oublier les grands couturiers (Kenzo, Benetton…)

 

 

Si la Twingo dans son concept se distingue par sa modernité, paradoxalement sa mécanique est déjà bien éprouvée. En effet, sous le capot, on retrouve l'antique moteur« Cléon-Fonte » modernisé (moteur de la R8), délivrant 55 ch, pour une cylindrée de 1 239 cm³. Renault en prend conscience et dès 1996, le vieux moteur est épaulé par un bloc 1 149 cm³ à 8 soupapes de 60 ch. Le système de freinage adopte maintenant des disques ventilés à l’avant et des tambours à l’arrière, l’ABS est désormais de série, complété par une fonction EBV qui gère la répartition électronique de freinage sur l’arrière. Une version « Easy » était proposée en option dès 1994 avec une boîte manuelle sans pédale d’embrayage. Une version avec boîte automatique à trois rapports a été commercialisée sous le nom de « Matic ». Apparition en 1996 de la motorisation D7F, d'abord sur les versions sans climatisation, puis généralisation sur l'ensemble de la gamme. Ce moteur, de cylindrée légèrement inférieure à l'ancien moteur, dit « Cléon-Fonte », apporte de meilleures performances, une meilleure insonorisation et des consommations moindres, ce moteur possède aussi une injection multipoint.

 

 

En septembre 1997, Renault propose une nouvelle motorisation en bicarburation GPL, qui restera au catalogue jusqu'en 2007. La Twingo subit en 1998 un profond restylage : ses clignotants avant s'intègrent dans les phares avant, avec un vitrage non teinté, ses feux arrière sont redessinés, et des boucliers moins travaillés, peints couleur carrosserie apparaissent, hormis sur les versions de base. Le roulis est bien mieux contenu qu'auparavant, grâce à l'adoption de barres antiroulis et à l'augmentation de leur diamètre. La Twingo freine aussi plus court, grâce à ses jantes (14 pouces désormais) et ses freins plus grands. À partir de janvier 2001, le moteur de 60 ch 8 soupapes peut recevoir une culasse 16 soupapes. Dans ce cas, la puissance du moteur passe à 75 ch et son couple de 93 à 105 Nm à 1 500 tr/min. La Twingo est dotée en 2002 de l'aide au freinage d'urgence (AFU).

 

 

La Twingo première génération a principalement été fabriquée en France à l'usine de Flins dans les Yvelines jusqu'au 28 juin 2007 et n'a jamais été produite en conduite à droite, pour des raisons d'économies de coûts de production. Elle n'a par conséquent jamais été exportée au Royaume-Uni ni en Irlande. Au final, en quinze ans, 2.4 millions Twingo de la première génération ont vu le jour. 

 

2007 Renault Twingo GT

 

En découvrant la dernière mouture de la Twingo, on a du mal à imaginer qu’elle est la remplaçante de la petite citadine que tout le monde connaît si bien. Elle est présentée en premier lieu au Mondial de l'automobile de Paris 2006 sous l'aspect d'un concept car avec le nouveau moteur essence 1,2 litre TCE de 100 ch, puis dans sa version définitive au Salon de l'automobile de Genève de 2007. Fabriquée en Slovénie (usine de Novo Mesto) au nombre de 520 unités par jour, elle est disponible en concessions à partir de juin 2007. En la concevant plus imposante et mieux équipée, Renault a choisi de dynamiser l’image de la Twingo pour séduire un public plus large, au risque de perdre l’originalité qui a fait le succès de la première version.

 

2007 Renault Twingo GT

 

La Twingo II repose sur la plate-forme de la Clio II. Son poids augmente de 13 % (820 à 925 kg) par rapport à la Twingo I, car sa longueur est supérieure de 16,7 cm (l'empattement est modifié de 2 cm qui profite surtout à une protection accrue pour les piétons et à des moteurs plus puissants ou diesels). La largeur augmente de 2 cm puis sa hauteur de 4,7 cm. Le volume de coffre maximal est de 959 litres. La Twingo II (925 kg), qui est une 4-places, pèse 135 kg de plus (+17 %) que la Clio 1 (790 kg) qui offre cinq places. Elle reprend le principe de la banquette arrière coulissante de la précédente génération, mais plus sur l'ensemble de la gamme (à partir de la finition Yahoo qui remplace la banquette par deux sièges). La Twingo II reçoit la note de 4 étoiles de protection des passagers et du conducteur au crash-test EuroNCAP (le maximum étant de 5 étoiles) ainsi qu'une note de 2 étoiles de protection des piétons (le maximum étant de 4 étoiles).

 

2009 Renault Twingo RS

 

Les « moteurs D » (D4F et D7F) sont repris de la Twingo I. En essence, avec le moteur de 1,2 litre de 75 ch, les modèles Night and Day et Initiale peuvent être équipées d'une boîte de vitesses robotisée Quickshift 5 (BVR). Trois Twingo à caractère sportif sont proposées : la Gordini, qui remplace la GT, est équipée d'un moteur essence de 1,2 litre TCe de 100 ch ou d'un diesel dCi de 85 ch ; La RS (Renault sport) et la Gordini RS disposent quant à elles d'un moteur à essence d'1,6 litre développant 133 ch.

 

2009 Renault Twingo Gordini RS

 

La Twingo II « phase 2 » est partiellement dévoilée au Mondial de l’automobile 2010 par le concept DeZir. Elle est présentée officiellement le 13 septembre 2011 au Salon de l'automobile de Francfort pour être commercialisée fin 2011. Elle inaugure la nouvelle identité visuelle de la marque Renault. Grâce à ces habilles retouches, la Twingo affiche des traits plus joviaux. Elle se met au diapason de ses rivales, Mini, Fiat 500, avec des couleurs vives et une nouvelle collection de stickers.

 

2012 Renault Twingo

 

En revanche, sous le capot, c’est le statu quo. On retrouve le très doux 1.2 LEV de 75 ch, le vif 1.2 TCe de 100 ch et le sportif 1.6 16 V de 133 ch, côté sans-plomb. Le 1.5 dCi joue seul la partition du diesel avec au choix 75 ou 85 ch.

 

 

La carrière de cette seconde génération de Twingo produite à 900 000 exemplaires sera plus courte que son aîné qui cédera sa place à une troisième génération dès septembre 2014 et qui, cette fois-ci, ne sera disponible qu'en 5 portes.

 

2013 Renault Twingo RS