Renault Spider (1995-1999)

 

Publié par Philippe Baron le 4 décembre 2015.

 

Depuis sa création par Gérard Larrousse en 1975, Renault Sport mène les différents programmes sportifs de Renault en endurance, en Formule 1, en rallye et en tourisme. Un département 'Voitures de série' est lancé au début des années 1990 pour développer des modèles ludiques destinés à la promotion sportive. Le premier représentant des séries Renault Sport est dévoilé au Salon de Genève en mars 1995. Simplement nommé Spider, Renault parle de « monoplace pour deux ».

 

 

Le concept car Laguna (sans rapport avec la future berline) présenté au Mondial de Paris 1990 préfigure le Spider dont le premier prototype en tôle fait ses premiers tours de roue en mai 1994. Il est suivi par un second prototype avalisé par la direction de Renault en septembre. Après sa présentation officielle au Salon de Genève en mars 1995, le Renault Spider est assemblé chez Alpine à Dieppe dès le mois de décembre. Tout l'assemblage de l'automobile qui reçoit une carrosserie en fibre de verre se fait à la main.

 

 

En matière de style, le Spider s'inspire de l'Alpine A220 Cévennes, un modèle de course à l'arrière tronqué pour les courses de rallye. La structure de la voiture est un châssis réalisé en aluminium composé de trois caissons longitudinaux en profilés extrudés pour abaisser le poids à 930 kg. Renault allège l’ensemble en supprimant des éléments tels que le chauffage, le toit et le pare-brise : un système ingénieux force l’air chaud à passer par des évents faisant office de déflecteur à l’endroit où le pare-brise aurait dû être installé. Les premiers modèles sont pourvus de ce saute-vent efficace. Une version avec pare-brise de 965 kg qui possède un essuie-glace est proposée un an après. Cette dernière version sera la plus diffusée. 

 

 

Dotée de quatre roues indépendantes, d’une direction à crémaillère assistée, de quatre disques (ventilés à l’avant) et d’une boîte mécanique à 5 rapports, cette propulsion utilise le « moteur F » (type F7R) des Renault Clio Williams et Mégane coupé 16 v. Ce quatre-cylindres en ligne à culasse alu, deux arbres à cames en tête et 16 soupapes de 1 998 cm3 ne manque pas de punch. La puissance est de 150 ch à 6 000 tr/mn avec un couple de 186 Nm à 4 500 tr/mn et la vitesse maximale de 210 km/h.

 

 

En 1996, Renault présente une version compétition nommée Trophy ne disposant que d’une seule place avec notamment les portes supprimées et des jantes spécifiques. Sa puissance est de 180 ch avec une boîte 6 rapports à crabots, remplacée l’année suivante par une boîte séquentielle. La production des modèles Spider est arrêtée en 1999 avec au total : 1 743 Spider dont 438 à saute-vent, 1 215 à pare-brise et 90 en version Trophy.