Renault Nervastella Grand Sport (1935)

1935 Renault Nervastella Grand Sport Cabriolet - Photos : Serge Cordey

 

Publié par Philippe Baron le 18 juillet 2013.

 

Le 27 mars 1935, Renault inaugure la production de la première ABM 3, plus connue sous le nom de Nervastella Grand Sport. Dans la gamme des voitures prestigieuses Renault, la désignation "Nerva" concerne exclusivement les versions huit-cylindres et "Stella" leur vaut d'être dotées d'une étoile à cinq branches au sommet de la calandre. La Nervastella Grand Sport témoigne du savoir-faire de Renault en matière de voitures de luxe, avant la seconde Guerre Mondiale.

 

 

En 1934, la mode de l'aérodynamisme, lancée par les Etats-Unis avec la Chrysler Airflow, déferle sur l'Europe et Renault lance une carrosserie "hyperaérodynamique" de berline profilée. Le pari est osé mais Renault désire faire profiter sa clientèle des progrès réalisés en carrosseries profilées grâce à des études scientifiques dans l’aéronautique qui ont présidé à l’établissement de l’avion Caudron-Renault, vainqueur de la coupe Deutsch de la Meurthe et détenteur du record du monde de l’heure.

 

 

Pour 1935, l’ABM 3 est proposée en trois carrosseries : conduite intérieure six places, cabriolet décapotable trois places plus spider et le coach décapotable six places. Pour les deux versions décapotables, le pare-brise est rabattable, ce qui donne toute sa valeur à l’expression « conduire cheveux au vent ». Dans la publicité de l’époque, Renault indique que ses nouveaux véhicules présentent une ligne aérodynamique nouvelle et offrent un confort sans égal permettant à trois passagers de voyager de front sur chaque banquette et résume les avantages dans un subtil slogan : «  Le maximum de route dans le minimum de temps avec le maximum de voyageurs et le minimum de fatigue. »

 

 

Sous le capot, la mécanique est nouvelle mais reste traditionnelle avec un gros huit-cylindres 5,5 litres à distribution latérale, allumage à haute tension, carburateur automatique à niveau constant, embrayage à disque, boîte 3 vitesses et marche arrière. Le moteur développe 110 ch à 3 000 tr/min et la vitesse maximale est de 145 km/h.

 

 

Les Nervastella Grand Sport ABM 3 font leur première apparition en public lors des grands concours d’élégance traditionnels du printemps 1935 où elles remportent un grand succès. Les Nervastella Grand Sport de 1935 sont des voitures particulièrement rares car seuls 18 exemplaires ont été produits. Le dernier fut monté le 2 septembre 1935. Deux châssis ABM 3 ont été carrossés à l’extérieur : un cabriolet chez Kellner et un autre chez Figoni.