Prince Skyline (1957-1967)

1960 Prince Skyline

 

Publié par Philippe Baron le 22 mai 2014.

 

Exposée sous les verrières du Grand-Palais lors du Salon de Paris 1957, la Prince Skyline est la première voiture japonaise à être présentée en Europe. Représentante d’une production nippone qui s’émancipe et qui cherche à s’ouvrir au  monde extérieur, la Skyline sera aussi la première voiture japonaise à recevoir le concours d’un grand designer italien pour la carrosserie d’un coupé et d’un cabriolet. En 1964, la Skyline fait ses premières armes en compétition avec la version 2000 GT, une aventure qui continuera sous le nom du repreneur Nissan.

 

Photos : mmqmmmq

 

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’entreprise Tama, composée d’ingénieurs aéronautiques japonais, avait créé une voiture électrique pour tenter une reconversion dans la  production automobile. Le Japon connaissait alors une période de rationnement due à une terrible pénurie de carburant. Mais au début des années 1950, l’augmentation du prix des batteries au plomb ne rend plus l’électricité compétitive. Le contexte permet alors à Tama de concevoir une automobile à essence. Son aboutissement coïncide avec l'investiture du Prince Royal Akihito en 1952. C’est en son honneur que la voiture est nommée "Prince". Le Prince trouve l'initiative sympathique, il acquiert cette voiture pour ces déplacements. Le Prince Akihito deviendra Empereur du Japon en 1989.

 

 

La Prince Sedan est présentée au 1er salon de l'automobile de Tokyo, en 1954. L’année suivante, la Tama Motors Company devient la Prince Motor Company. En avril 1957, Prince présente la Skyline qui est la toute première voiture japonaise destinée au marché extérieur. Cette berline de luxe fait son apparition au Salon de Paris 1957. Bien qu’en France elle ne sera pas importée, elle connaîtra une faible diffusion au  Benelux, en Suisse, en Norvège et en Grande-Bretagne. Très inspirée par l’Oldsmobile 88, la Skyline en reprend les ailerons et les pare-chocs armés des butoirs appelés Dagmar Bumpers. Son  moteur 4-cylindres d' 1,5 litre et  74 ch  lui  permet d’atteindre les 140 km/h.  Elle sera aussi déclinée en pickup truck et van de livraison prenant le nom de Prince Skyway. En 1958, la Prince Skyline reçoit quatre phares à l’avant. 

 

1962 Prince Skyline
1962 Prince Skyway

 

Au Salon de Turin de 1960, est introduite la très insolite Skyline Sport qui, réalisée par Giovanni Michelotti, est la première coopération d’un carrossier italien avec une firme automobile japonaise. Pour la Skyline, qui ne sera commercialisée qu’en avril 1962, Michelotti s’est inspiré de ses  récentes  créations, la Triumph Herald et la BMW 700. Elle est proposée en coupé ou en cabriolet et sous le capot  elle  récupère le moteur 1.9 litre 91 ch de la Prince Gloria. Mais, sa carrosserie italienne assemblée à la main accompagnée d'une finition très soignée rendra la voiture trop chère à la vente. Il n'en fut construit qu'une soixantaine. La  première génération de Skyline prend fin en 1963 avec 33 759 exemplaires, toutes versions confondues, produits.

 

Photo : Hiro355
Photo :mmqmmq
Un prototype est présenté au 10e salon de l'auto de Tokyo en 1963. La Prince 1900 Sprint est une Skyline habillée par Scaglione en Italie. Le moteur est celui de la Skyline Sport.

 

La seconde génération Skyline est lancée en septembre 1963 avec la série Skyline Deluxe S50 déclinée en berline 4 portes d’une forme beaucoup plus carrée que la précédente et en break. Au côté du 1.9 litre 91 ch, figure un nouveau moteur d’1.5 litre de 70 ch, qui sera suivi par l’arrivée du moteur 4-cylindres diesel d’1.8 litre en 1965. Entre-temps en mai 1964, Prince avait produit un petit nombre de voitures équipées d’un moteur 6-cylindres de 2 litres dans le but de concourir dans la Classe GT. Ce modèle S54 fut une incroyable réussite puisqu’au Grand Prix du Japon, il réussit à terminer deuxième juste derrière la Porsche 904 GTS. Le  moteur était une version modifiée du 2.0 litres de la Gloria avec un seul carburateur et 105 ch. En raison de ce succès, Prince produira cette voiture sous le nom de Skyline 2000 GT pour le marché japonais en  deux versions : le S54 A de 105 ch avec simple carburateur et le S54B de 125 ch avec triple carburateur. Les deux versions étaient équipées de freins à disques avec étriers double piston à l’avant et tambours à l’arrière.

 

1964 Prince Skyline 2000 GT S54
1964 Prince Skyline 2000GT

 

En 1966, les autorités japonaises imposent certains regroupements. Prince est alors absorbé par Nissan qui hérite du savoir-faire des ingénieurs de Prince, pour la plupart issus du monde de l’aviation, et qui amènent avec eux le procédé de la structure monocoque, l’utilisation d’alliage léger, leur connaissance en matière de moteur haute performance et l’expérience de 20 ans. En 1966, Prince était considéré comme le constructeur automobile le plus en avance de son époque au Japon. La Prince Skyline continuera à porter ce nom pour une dernière année qui vit l’arrivée d’un nouveau moteur d’1.5 litre de 88 ch, à l’époque, le 4-cylindres le plus puissant au Japon.

 

1965 Prince Skyline 2000 GT A S54

 

Cette seconde génération de Prince Skyline se termine en 1967 avec, toutes versions confondues, une production de 114 238 exemplaires. Le nom de Prince s’éteint mais celui de Skyline continue son aventure accroché au patronyme Nissan pour encore de nombreuses années.

 

1966 Prince Skyline 1500 Deluxe S50D-2