Opel Rekord C (1966-1971)

 

Publié par Philippe Baron le 28 octobre 2013.

 

La montée en gamme de la Kadett 1965 conduit Opel à remonter son modèle Rekord sur un standing plus élevé pour éviter une concurrence interne mais aussi en prenant en considération l’émergence des marques, comme Audi ou Volkswagen, qui occupaient encore des positions commerciales marginales. Avec une gamme bien réfléchie, la Rekord C s’imposera rapidement comme l’une des voitures les plus populaires de son époque en Allemagne mais aussi à l’étranger, en dépassant pour la première fois le million d’exemplaires dans cette série.

 


 

La Rekord C, qui entre en scène en 1966, gagne deux centimètres en longueur pour passer à 4.60 m et sept centimètres en largeur pour passer à 1.75 m, au bénéfice du confort et de deux centimètres gagnés en hauteur. Tout en conservant pratiquement la même calandre, la ligne générale a été entièrement redessinée avec un mouvement de courbe rehaussant la ligne de ceinture de caisse au niveau des portières arrière, suivant en cela les directives stylistiques américaines. 

 


Test Opel sur le circuit de Dudenhofen en 1966

 

La gamme est très large avec un éventail de quatre motorisations allant de 1 500 à 2 200 cm3 en passant par 1 700 (le plus diffusé) et 1 900 cm3. Trois niveaux de finitions sont proposés : normal, L et S. Si la berline et le break constituent d’excellents modèles susceptibles de séduire une large clientèle allant de la famille moyenne aux artisans et entrepreneurs, le coupé soulèvera l’enthousiasme général.

 


1967 Opel Commodore

 

Ce coupé Sprint arrive en 1967, au style bien typé sport et propulsé par un moteur 1  900 cm3 développant 117 ch. La même année, la gamme Rekord est doublée par la gamme Commodore à moteur 6-cylindres. Dotée des mêmes carrosseries, berline ou coupé, mais luxueusement équipée, la Commodore dispose de moteurs de forte cylindrée de 2 200 et 2 500 cm3.

 


 

En 1970, de nouveaux changements importants mobilisent les forces de Rüsselsheim avec l’apparition d’une nouvelle gamme intermédiaire déclinée en deux modèles s’inscrivant entre les deux best-sellers Kadett et Rekord : l’Ascona et le coupé Manta. La Rekord C passe le relais à la Rekord D en janvier 1972. Avec 1 276 681 exemplaires produits, la Rekord C constitue la performance maximale de cette gamme prolifique.