Muntz Jet (1951-1954)

1952 Muntz Jet Convertible

 

Publié par Philippe Baron le 26 juillet 2014.

 

Homme d’affaires, ingénieur, vendeur, publicitaire génial, Earl William Muntz, en plus d’avoir le sens de la formule, usa de stratagèmes inédits voire outranciers dans l’Amérique des années 40 pour promouvoir ses produits à un public qui découvrait ses facéties à la télévision au travers du personnage excentrique de "Mad Man" qu’il incarnait. En 1951, ce concessionnaire de voitures d’occasion passa à un niveau supérieur en fondant la Muntz Car Company pour fabriquer la « Muntz Jet ».

 

1951 Muntz Jet - Photos : David Newhardt

 

En 1934, Muntz, à l’âge de vingt ans, ouvrit sa première concession de voitures d'occasion. Ses panneaux publicitaires flamboyants et ses publicités radio et télévision décalées le rendirent rapidement célèbre. Les concessions de Muntz devinrent des attractions touristiques en raison de l'importante publicité que lui valurent ses apparitions à la télévision. En 1948, le concepteur de voitures de course et fondateur de Kurtis Kraft, Frank Kurtis, chercha à mettre en marché une nouvelle voiture sport à deux passagers: la Kurtis Kraft Sport. 

 

1949 Kurtis Kraft Sport - Photo : Wesley Allison

 

En 1950, seulement 36 exemplaires avaient été vendus. En 1951, Kurtis vendit la licence de production à Muntz et ce dernier en fit les « Muntz Jet ». La Muntz Jet fut initialement produite à Glendale, où Muntz décida d'allonger de 33 cm la carrosserie deux-places de la Kurtis Kraft Sport, pour en faire un véhicule pour quatre passagers. Il remplaça le moteur V8 Ford Flathead par un moteur plus puissant: le moteur V8 de Cadillac. Plus tard, après n'avoir fabriqué que 28 Jets en Californie, Muntz déménagea la production dans une nouvelle usine à Evanston, Illinois, rallongea la carrosserie de 8 cm et remplaça le V8 Cadillac par un moteur moins cher: le moteur à soupapes latérales Lincoln V8.

 

1953 Muntz Jet Convertible - Photos : RM Auctions

 

La conception de la Jet était unique, avec ses panneaux d'aluminium et son toit amovible en fibre de verre. La palette de couleur était extravagante, avec des noms tels que « Rouge mars », « Bleu stratosphère » ou « Brume de lime » et les options intérieures permettaient de choisir de l'alligator ou de la cuirette espagnole. Les sièges arrière et les appuie-bras contenaient un bar à cocktails complet.

 

 

La Jet pouvait atteindre une vitesse de pointe de 201 km/h et une accélération de 0 à 80 km/h en 6 s, ce qui constituait une performance remarquable pour une voiture de ville à l'époque. La main-d'œuvre et les matériaux utilisés pour produire la Jet firent augmenter son prix et en 1954, après avoir vendu 394 voitures et perdu environ 1 000 $ l'unité, Muntz ferma la compagnie. Les Muntz Jets sont aujourd'hui des voitures de collection de grande valeur et sont considérées comme les prédécesseurs de la Corvette et de la Ford Thunderbird.

 

1953 Muntz Jet - Photos : Pawel Litwinski

 

Muntz élabora ses plans de vente pour des téléviseurs dès 1947. Même s'il faisait le fou dans ses publicités télévisées, Muntz était un homme d'affaires aguerri et un ingénieur électronique autodidacte. Par essai et erreur, en démontant des téléviseurs Philco, RCA et DuMont, il trouva un moyen de réduire le nombre de composantes électroniques des appareils à leur plus simple expression. Cette pratique fut d'ailleurs connue sous le nom de « Muntzing ». Mises en marché sous le nom de « Muntz » par sa compagnie, Muntz TV, Inc, les unités simplifiées furent les premiers téléviseurs noir et blanc vendus aux États-Unis pour moins de 100 $. Muntz fut également le premier détaillant à mesurer ses écrans d'un coin à l'autre, plutôt que sur la largeur. Les récepteurs se vendaient bien et ils étaient fiables, notamment parce que le nombre réduit de tubes générait moins de chaleur. Les postes fonctionnaient bien dans les régions urbaines, là où les tours de transmission étaient suffisamment proches pour fournir un signal fort. Ils fonctionnaient mal avec un signal plus faible, puisque la plupart des composantes retirées par Muntz servaient à améliorer les performances dans les secteurs plus éloignés. Il s'agissait là d'une décision calculée: Muntz préférait laisser à ses concurrents de RCA ou de Zenith Electronics les téléviseurs haute performance à petit volume et visait plutôt une clientèle constituée de locataires aux moyens financiers limités. De plus, le règlement de plusieurs immeubles à logements urbains interdisait les antennes aériennes externes et l'installation de telles antennes, lorsque cela était permis, pouvait coûter jusqu'à 150 $. Muntz résolut ce problème en ajoutant des antennes intégrées à ses appareils. Muntz fut également un pionnier de la stéréo automobile en tant qu'inventeur du Stereo-Pak Muntz, mieux connu sous l'appellation de cartouche 4 pistes (4-track), le prédécesseur de la cartouche 8 pistes (8-track) développée par Bill Lear. (Wikipédia)