Mercury Turnpike Cruiser (1957-1958)

1958 Mercury Turnpike Cruiser - Photos : The San Diego Collection

 

Publié par Philippe Baron le 11 septembre 2013.

 

Tandis que les Lincoln se couvraient de plus en plus de chrome, la vraie vedette de la Ford Motor Company était la Turnpike Cruiser de Mercury, qui fit ses débuts pour le millésime 1957. Avec ses ailerons en V à angles vifs, ses projecteurs sous visière et une glace arrière partiellement escamotable délicieusement nommée « Breezeway », Mercury annonça la Turnpike Cruiser comme « une voiture de rêve disponible dix mois plus tard ».

 

 

La Mercury Turnpike Cruise dispose de la meilleure technologie que pouvaient offrir les années 50 avec le réglage électrique du siège conducteur avec mémoire et même un petit « ordinateur » qui permettait de calculer la vitesse moyenne du véhicule à l’issue d’un déplacement. En 1957, ce modèle premium vise à concurrencer les Buick Super, Chrysler New-Yorker, Oldsmobile 98 et la DeSoto Fireflite. La Mercury Turnpike Cruiser est tout d’abord proposée en deux ou quatre portes avec un hard-top. Le cabriolet apparaîtra par la suite mais après sa présentation officielle aux 500 Miles d’Indianapolis où il servit cette année-là de pace car.

 

 

La Mercury Turnpike Cruiser n’est motorisée évidemment que par des V8 de 6 L, 6,3 L et 7 L et ne sera produite qu’entre 1957 et 1958 à 16 861 exemplaires.

 

L'actrice Lauren Bacall faisant signe à la foule dans le Turnpike Cruiser conduite par Jack Reith, General Manager de Mercury.
1957 Mercury Turnpike Cruiser - Photo : Concept Cars