Mercedes Simplex (1902-1909)

1904 Mercedes Simplex 28/32 PS

 

Publié par Philippe Baron le 2 avril 2014.

 

En 1902, Daimler vend ses voitures particulières sous la marque Mercedes-Simplex, ne gardant le nom de Daimler que pour les véhicules utilitaires. En langage contemporain, la Mercedes Simplex 60 HP pouvait remplir les fonctions d’une Rolls-Royce et d’une voiture de formule 1. Elle plaçait la firme allemande à la pointe de la mode et de la technique. En 1904, c’était la voiture à acheter si vos moyens vous le permettaient et à copier si vous étiez un constructeur ambitieux.


Photo : Chris Wevers

 

La nouveauté naquit de l’insatisfaction d’un homme, déjà utilisateur des voitures Daimler existantes. Emil Jellinek, Consul d’Autriche-Hongrie à Nice, était aussi représentant Daimler pour la riche société qui fréquentait la Riviera. Il persuada Wilhelm Maybach et Gottlieb Daimler, les cofondateurs de Daimler, de concevoir des voitures plus basses, plus légères et plus puissantes auxquelles il donna le nom de sa fille aînée Mercedes. Cette première Mercedes est une 35 ch de 5.9 litres totalement nouvelle, dotée d’un radiateur à alvéoles, d’un changement de vitesses par grille, de soupapes d’admission commandées et d’un châssis en tôle emboutie. Cette conception sera adoptée par de nombreux constructeurs européens et américains.


Photo : Carlos Seo
Photo : FritsKlijn

 

Daimler et Maybach, suite à leur expérience avec la Mercedes 35 HP qui révolutionna l'automobile, comprennent que les consommateurs désirent une « norme » automobile, ainsi que de confort. Ils décident ainsi de faire une automobile simple d'où le nom « Simplex ». Le premier modèle, le quatre-cylindres de 6.8 litres et 40 ch, sera suivi de toute une série d'évolution importante en carrosseries et en motorisations jusqu’en 1909. La Mercedes Simplex intégrait des caractéristiques modernes déjà présentes sur la 35 HP, comme le radiateur en nid d'abeilles, la transmission multiple-vitesse, la commande d'accélération au pied, le système d'allumage électrique ainsi qu'une structure en acier pressé. Outre les 18/22 ch et 40/45 ch, le plus célèbre de tous ces premiers modèles Mercedes est le 60 HP avec son 9.2 litres de 60 ch. Doté de soupapes d’admission en tête, ce moteur pouvait emmener une voiture légèrement carrossée à 120 km/h. Le châssis était idéalement adapté au tourisme et à la compétition.


1905 Mercedes-Simplex 60 HP Speedster

 

La production de cette série prend fin en 1909. Cette année-là, Mercedes achète la licence de fabrication des moteurs Knight et dépose comme emblème l’étoile à trois branches qui équipera toutes les voitures à partir de 1911.


1904 Mercedes Simplex 60 PS
1909 Mercedes Simplex 35 PS Roi-des-Belges Tourer