Mazda RX-4 (1972-1978)

Photos : Kompressed

 

Publié par Philippe Baron le 14 novembre 2013.

 

Lancée lors du Salon de Tokyo de 1972, la Mazda Luce de deuxième génération est exportée en dehors du pays insulaire sous le nom de RX-4. Déclinée en berline 4 portes, coupé et break, la japonaise est équipée du moteur à double rotor, une technique que Mazda a réussi à maitriser et à populariser à travers le monde. Pour une cylindrée de 2 292 cm3, ce moteur rotatif fournit 130 ch et permet à la voiture d’atteindre les 190 km/h.

 


 

Pendant les années cinquante, l’Allemand Félix Wankel créé un nouveau moteur révolutionnaire doté de rotors triangulaires tournant dans une chambre cylindrique en lieu et place des pistons traditionnels. Après avoir équipé le Wankel Spider de chez NSU en 1957 et subit de multiples modifications, le constructeur décide de vendre l'exploitation de ce moteur à Citroën et Mazda en 1965. Cinq années plus tard, Citroën commercialise alors la M35, une sorte de coupé 2+2 basée sur l'Ami 8, puis récidive en 1973 avec la GS Birotor qui accueille un birotor de 2.0 litres développant 107 chevaux. Le succès n'est pourtant pas au rendez-vous, et le constructeur français abandonne le projet en 1975 après 815 exemplaires écoulés.

 


 

Chez Mazda, le moteur rotatif est utilisé dès mai 1967. La première voiture de la marque japonaise à en bénéficier est la Cosmo 110S dont les performances enchantent la presse. Les ventes ne suivront pas (environ 1.500 exemplaires au Japon de 1967 à 1972), mais, cependant, encouragé par la relative bonne fiabilité de son moteur Wankel retravaillé, Mazda va en lancer dans les années 70  la production massive, et va l'intégrer avec une certaine réussite dans toute sa gamme de modèles (Familia, Capella, Luce, Savanna, Pick-up) parallèlement aux moteurs essence classiques. Certains modèles ne seront même disponible qu'avec du Wankel !

 


 

La Mazda RX-4 utilise une suspension indépendante à entretoise à l'avant avec un pont rigide à l'arrière. Les freins sont à disque à l'avant et tambours à l'arrière. Elle est également proposé avec un moteur conventionnel, un 4 cylindres de 1 800 cm3 et se prénomme alors 929. Ce moteur possède un arbre à cames en tête et développe 88 ch à 5 500 tr/mn. La boîte de vitesses est une quatre rapports mécanique mais aussi disponible en transmission automatique. La 929 sera produite jusqu'en 1977 et la RX-4 jusqu'en 1978 à 213 988 exemplaires.