Maserati Bora (1971-1978)

 

Publié par Philippe Baron le 12 avril 2014.

 

Au Salon de Genève 1971, Maserati dévoile un luxueux coupé deux places, baptisé « Bora » du nom du vent du Nord soufflant sur la mer Adriatique. Le dessin de sa carrosserie, construite chez Padane à Modène, est signé Giorgetto Giugiaro. La Bora est aussi le premier modèle produit par la marque au trident depuis qu’elle est passée sous le contrôle de Citroën en 1969.


 

La Bora rompt avec les habitudes de la marque exclusivement sportive. Pour la première fois, en effet, son moteur est fabriqué par l’usine Maserati elle-même et installé dans une inédite position centrale arrière, ce qui reste une architecture encore assez rare pour une voiture Grand Tourisme de l’époque. Le châssis innove également avec sa structure autoporteuse et sa suspension à quatre roues indépendantes complétée par des barres antiroulis.


 

La Bora, étant la première Maserati construite sous le contrôle de Citroën, bénéficie de plusieurs solutions techniques provenant du Quai de Javel, comme l’assistance hydraulique du freinage et de la direction. Le moteur installé dans la Bora est le V8 de 4 719 cm3 de la Ghibli dont la puissance est ramenée de 330 à 310 ch à 6 000 tr/mn avec un couple maxi de 47 mkg à 4 200 tr/mn, ce qui permet d’atteindre une vitesse de pointe de 280 km/h. Il est associé à une boîte de vitesses longitudinale ZF à 5 rapports synchronisés.


Photo Credit: Copyright Darin Schnabel

 

A partir de 1974 jusqu’en 1978, Maserati produit une motorisation V8 de 4 930 cm3 développant 330 ch. Ses performances de GT relayées par un comportement routier sûr et efficace ont fait de la Bora la GT la plus homogène de son temps, mais elle ne sera produite qu’à 571 exemplaires.


Photos : Motortrend