Lincoln Continental Mark V (1976-1979)

 

Publié par Philippe Baron le 2 décembre 2015.

 

Histoire d’afficher leur exclusivité sur le marché du coupé de prestige, les Continental omettent délibérément d’estampiller ‘Lincoln’ sur leur carrosserie. Pour le millésime 1977, les « Designers Series », inaugurées l’année précédente, sont reconduites avec des grands noms de la mode : le Français Hubert de Givenchy, l’Italien Emilio Pucci, l’Américain Bill Blass et le joaillier français Cartier.

 

1977 Lincoln Continental Mark V "Givenchy Edition"
1979 Lincoln Continental Mark V "Bill Blass Edition"

 

Les Continental Mark V conservent leurs phares escamotables adoptés depuis 1968 sur la Mark III et l’empreinte de la roue de secours sur le coffre arrière. Les « Designer Series » se distinguent par des couleurs extérieures et intérieures spécifiques, et surtout par la signature de la marque de luxe apposée sur les « opera windows », ces petites vitres ovales de custodes qui l’authentifient. La Mark V impressionne par ses lignes étirées, son immense capot et ses dimensions : une longueur de 5.85 m et une largeur de 2.05 m.

 

 

Pendant son cycle de production, la Mark V est motorisée par un V8 de 400 ci (6.5 l) développant respectivement 184 ch en 1977, 168 ch en 1978 et 161 ch en 1979, ainsi que le 460 ci (7.5 l) en option de 211 ch pour 1977 et 213 ch pour 1978.

 

 

Prestige à l’américaine de la grande époque au confort princier, la Mark V a été produite à 228 862 exemplaires. Dès le mois de septembre 1979, est présentée la remplaçante : la Mark VI.

 

1977 Lincoln Continental Mark V "Cartier Edition"
1979 Lincoln Continental Mark V "Pucci Edition"
Photo : Matt Garrett