Lexus RX (1998-2015)

1999 Lexus XR 300

 

Publié par Philippe Baron le 20 avril 2015.

 

Commercialisé en mars 1998 en Amérique du Nord, le Lexus XR, dénommé Toyota Harrier au Japon, apparait en Europe à la fin de l'année 2000. Fer de lance de l'expansion de la marque de luxe créée de toutes pièces par Toyota, le RX est le modèle le plus vendu de la gamme Lexus depuis son lancement en 1989. Il représente à lui seul près d'un tiers des ventes de tous les modèles Lexus diffusés dans le monde. Sa version hybride a fait de lui en 2005 le premier SUV hybride au monde. 

 

 

Le RX reprend le style général du prototype SLV présenté par Lexus lors du salon de Chicago en février 1997. Ce 4x4 de luxe à vocation tout-chemin vient concurrencer le Mercedes ML suite au succès rencontré aux Etats-Unis par ce 4x4 de loisir. Ce n’est pas une première pour la marque qui commercialisait déjà un gros tout-terrain, le LX, outre-Atlantique, depuis 1996. Deux niveaux de finition sont proposés. Outre les quatre airbags, l’ABS, l’ESP et un système antipatinage, le Pack offre la climatisation automatique, le toit ouvrant électrique en verre, des jantes alliage de 17 pouces, des sièges en cuir à réglages électriques, une radio avec chargeur frontal six CD, la peinture métallisée et un régulateur de vitesse. Le Pack Luxe ajoute des inserts en bois, des rétroviseurs électrochromatiques et un filtre antiparticules pour l’air dans l’habitacle. En option, sont proposés le GPS, avec écran tactile ainsi que le téléphone. Plus routier que baroudeur, le RX 300 possède quatre roues motrices permanentes et son moteur V6 24 soupapes lui est spécifique. D’une cylindrée de 2 995 cm3, ce moteur donne une puissance de 201 ch à 5 600 tr/mn et un couple de 283 Nm à 4 400 tr/mn. 

 

 

En 2003, la deuxième version du RX 300 se présente encore plus imposante que la première avec une lunette arrière très inclinée qui reçoit un aileron proéminant. La nouvelle finition Pack Président se distingue notamment par une suspension pneumatique réglable en hauteur, offrant de meilleures aptitudes en tout-terrain. Elle incorpore également un système audio à onze haut-parleurs, la navigation DVD à écran tactile et l’éclairage adaptatif (élargissant le faisceau en courbes). Le moteur est le même mais sa puissance est portée à 204 ch. Le Lexus se démarque de ses concurrents par sa puissance relativement inférieure et, surtout, un poids beaucoup moins conséquent, puisqu’il se contente de 1 790 kg, quand ses rivaux allemands, Mercedes et BMW, dépassent les deux tonnes.

 

2003 Lexus RX 300

 

Visuellement identique au RX 300, le RX 400h, commercialisé en juin 2005, est le premier modèle de luxe à recevoir la technologie hybride. Fort du succès de la Prius, Toyota table à nouveau sur la fibre écologique en offrant une alternative à l’évolution de la puissance des moteurs essence et en palliant à l’absence de diesel dans la gamme du RX sur le marché très concurrentiel des SUV. Techniquement, le RX 400h dispose d’un moteur essence, le V6 3,3 de 211 ch, associé à un moteur électrique de 68 ch, le tout fournissant une puissance totale de 272 ch, entièrement gérée par électronique. Si les performances sont élevées (200 km/h), ce sont néanmoins les consommations qui retiennent l’attention : 9,1 litres aux 100 km en cycle urbain, 7,6 en extra-urbain et 8,1 litres en cycle mixte. Par comparaison, un RX 300 demande respectivement 17,7 litres, 10,3 litres et 13 litres. Plus évoluée que le 300, cette version hybride représente un concentré du savoir-faire des Japonais en matière d’électronique embarquée.

 

2005 Lexus RX 400h

 

En 2006, Lexus abandonne la finition Pack. Le Pack Luxe assure maintenant l’entrée de gamme du RX. Le RX 300 est remplacé par le RX 350 doté d’un V6 passant de 3 l/204 ch à un 3,5 l/276 ch. En 2009, arrive la troisième génération du RX avec en avril le RX 350 et en juin la version hybride RX 450h qui remplace le 400h vendu à lui seul à environ 70 000 exemplaires. Les dimensions : 4.77 m/1.89 m/1.69 m (L/l/h) sont équivalentes au gabarit du Nissan Murano. Pour la première fois au Japon, le SUV est commercialisé sous la marque Lexus et non plus Toyota Harrier. Le RX 450h dispose du moteur thermique de 3 456 cm3 du RX 350 de 245 ch et de deux moteurs électriques synchrone alternatif sous 650 v, 167 ch à l’avant et 68 ch à l’arrière. Le RX 450h autorise un roulage 100 % électrique en mode EV du démarrage jusqu’à 40 km/h sur un trajet de 3 à 4 km au mieux. Sa vitesse maximale est de 200 km/h (bridée électroniquement) et il atteint le 0-100 km/h en 7,9 secondes. 

 

2009 Lexus RX 350

 

Le Lexus RX 450 h est de loin le crossover essence de prestige le plus sobre au monde avec une consommation de carburant en cycle mixte de 6,3 l/100 km (8,1 l/100 pour l'ancien RX 400h, soit une baisse de 22 % et 12,3 l/100 pour un Nissan Murano essence). En conduite normale sur route, la consommation tourne autour de 9 l /100 km et se révèle encore plus intéressante en ville, entre 8 et 12 litres. Globalement, il faut tabler sur une moyenne de 10 à 11 litres aux cent. En définitive, le RX hybride affiche un rapport performances/consommation effectivement imbattable dans la catégorie des SUV. Les émissions de CO2 sont limitées à 148 g/km en cycle mixte (192 g/km pour le RX 400h) et à 155 g en cycle urbain, contre plus de 200 g à tous ses rivaux, essence ou diesel, et 180 g pour les hybrides. Ses NOx limitées à 0,012 g/km représentent aussi un réel avantage écologique face à ses concurrents diesel qui avoisinent généralement 0,18 g. Le poids à vide du RX 450h 4WD va de 2 110 à 2 205 kg selon le niveau d'équipement. Le poids tractable se limite à deux tonnes, loin des 3 à 3,5 tonnes des vrais 4x4.

 

2009 Lexus RX 450h

 

A partir du Mondial 2010, en plus de la version à 4 roues motrices, une nouvelle version 2WD est proposée. Cette version à traction avant perd son moteur électrique arrière et s'allège ainsi d'une soixantaine de kilos lui permettant de rejeter quelques grammes de CO2 en moins (140 g CO2/km). Remaniement chez le RX en mars 2012 avec passage à la case restylage pour adopter une large calandre. Le RX 350 n’est plus disponible laissant la place au pur hybride qui totalisait déjà plus de 90 % des ventes du modèle. Au niveau finition, la RX accueille une version F Sport qui n’apporte aucune modification technique mais qui profite de jantes de 19 pouces, de boucliers et d’une calandre spécifiques.

 

2012 Lexus RX 450h
2012 Lexus RX 450h F-Sport

 

Le RX est peu à peu détrôné par les nouveaux arrivants. Malgré son statut d’hybride, ses rejets sont trop importants pour lui permettre d’échapper au malus CO2 et à une TVS (taxe sur les véhicules des sociétés) plus lourde que ses rivaux fonctionnant au gazole. Depuis son lancement, le Lexus RX s’est vendu à plus de 2,1 millions d'exemplaires pour les trois premières générations. Le constructeur japonais lève le voile sur le tout nouveau RX en avril 2015 lors du Salon de New York. Le SUV évolue en profondeur, tant niveau de son gabarit, qui s’allonge de 12 cm (à 4m89), qu’au niveau de son design, qui adopte clairement le nouveau langage stylistique de la marque. Le RX présente ainsi une allure plus athlétique, des lignes taillées à la serpe et une nouvelle calandre trapézoïdale soulignée par un entourage chromé et des projecteurs LED en forme de L. A l’arrière, de nouveaux feux acérés et étirés accentuent l’impression de force et de largeur du véhicule. En France, seul le modèle 450h devrait être disponible. Lexus l’annonce à plus de 300 ch avec une consommation et des émissions de CO2 réduites. Commercialisation prévue en décembre 2015. 

 

2016 Lexus RX 450h