Lancia Lambda (1923-1931)

1925 Lancia Lambda 4th-Series Torpedo Tourer - Photos : Bonhams

 

Publié par Philippe Baron le 12 janvier 2016.

 

Au cours d’une croisière en mer, Vincenzo Lancia prend conscience que la structure du navire intègre l’équivalent du châssis (la quille) et de la carrosserie (la coque). L’idée lui vient alors d’appliquer ce principe avec quatre roues. En 1921, après l’étude d’un concept avec l’ingénieur Falchetto, le projet commence à prendre forme. Le nom donné à la voiture, Lambda, suit la tradition ‘helléniste’ de la firme.

 

 

Les études portent principalement et avant tout sur la répartition des contraintes, qui, sur un navire sont absorbées par la quille, et sur une automobile par les suspensions et leurs ancrages. Lancia a une autre idée originale : des suspensions avant indépendantes qui désolidarisent chaque roue de l’essieu rigide et la rendent capable d’absorber seule les chocs avec comme conséquence majeure, une amélioration de la stabilité de la trajectoire de la voiture et une plus grande sûreté de direction.

 

1926 Lancia Lambda Corto Torpedo (7ª serie) - Photos : Tom Wood, RM Auctions

 

Lancia choisit une traverse-essieu horizontale très robuste à chaque extrémité de laquelle est soudé un cylindre surnommé à l’usine « lorgnette » qui contient une coulisse métallique solidaire de la fusée du moyeu, mais libre d’osciller verticalement et freinée par un ressort hélicoïdal qui absorbe les mouvements.

 

1926 Lancia Lambda 6th Series Torpedo Tourer - Photos : RM Auctions
1926 Lancia Lambda Lungo Torpedo (7ª serie)

 

L’accueil de la Lambda aux Salons de Paris et de Londres en 1922 prend la forme d’un vrai triomphe. La carrosserie est originale avec des formes anguleuses et non arrondies comme le veut la mode du moment. La ligne élancée de la Lambda est due avant tout à la hauteur du châssis bien plus bas que celui des autres voitures de production grâce au système de suspension et au logement de l’arbre de transmission dans le tunnel. « On descend, on ne monte pas dans une Lancia. » dit le slogan.

 

1927 Lancia Lambda MM Zagato Spider

 

La presse spécialisée ainsi que le public apprécient avant tout les innovations techniques : c’est la première automobile du monde à structure autoportante, dotée de roues avant indépendantes et d’un tunnel de transmission qui rigidifie le plancher. De plus, le coffre arrière, doté d’une fonction structurelle est intégré à la caisse et non plus rapporté extérieurement. Quand en 1923, la Lambda est mise sur le marché, les commandes sont tellement nombreuses que la firme ne peut y faire face. Les clients doivent attendre plusieurs mois la livraison de leur voiture.

 

1928 Lancia Lambda Coupe by Albany Carriage Company (8th Series) - Photos : Bonhams

 

La Lambda est produite selon neuf séries différentes jusqu’en 1931. De la première à la cinquième (1923-1925), les modifications esthétiques et mécaniques sont légères. Sur la sixième série, la boîte est à quatre rapports au lieu de trois et le diamètre des tambours de frein est augmenté, tandis que sur la septième série, la cylindrée du quatre-cylindres en V de 2 120 cm3 est portée à 2 370 cm3 et la puissance passe de 49 à 59.5 ch à 3 250 tr/mn. Sur la huitième série de 1928, la cylindrée atteint 2 570 cm3 et 69 ch à 3 500 tr/mn. La neuvième et dernière série se différencie seulement par l’installation d’un allumage Bosch. Au total, 12 999 exemplaires de la Lambda ont été produits entre 1923 et 1931.

 

1928 Lancia Lambda 8ª Serie Tourer
1930 Lancia Lambda Coupé by Airflow Streamline (8th Series) - Photos : Bonhams