Lancia Belna Cabriolet (1934-1937)

Photos : Artcurial

 

Publié par Philippe Baron le 12 août 2013.

 

De 1934 à 1937, sous le nom de Belna, la Lancia Augusta sera fabriquée en France, dans une usine construite et équipée par l'outillage Lancia à Bonneuil-sur-Marne près de Paris. Sur un terrain de deux hectares acquis par Lancia France Automobiles, la société, créée le 1er octobre 1931, fabriquait pour le marché français les voitures Lancia qui ne plus importer celles produites en Italie en raison des droits de douane prohibitifs de 150 % si 85 % au moins des composants du véhicule n'étaient pas de fabrication française. L'usine dont tout le personnel français avait préalablement été formé en Italie sur les chaînes Lancia comptait 500 salariés.

 

 

La Lancia Belna, copie conforme de l'original italien, était connue sous le code usine F231 pour la berline et F234 pour les châssis. Les seules différences tiennent à l'origine de certains composants comme les pare-chocs, la calandre usinée par Chausson, les attaches du coffre, les phares avant jaunes de Cibié au lieu des Carello, les jantes qui seront utilisées sur des modèles Peugeot, les teintes provenant de fabricants français et le cadre instruments Jaeger.

 

 

Le nombre de Lancia Belna fabriquées durant les quatre ans d'existence de Lancia France s'élève à environ 3 000, dont 2 500 berlines F231 et 500 châssis F234. Aucune donnée ne précise cela car les registres de fabrication semblent avoir été détruits pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

 

La Belna cabriolet illustrant cet article est équipée du même quatre-cylindres 1,2 litres en V très serré et d'une boîte quatre vitesses. La carrosserie est attribuée à Paul Née, alors que la grande majorité des cabriolets sur cette base ont été signés par Pourtout. Les exemplaires de ce type sont beaucoup plus rares, sachant qu'il en subsisterait moins d'une dizaine. Immatriculée pour la première fois en 1936, le numéro de série de ce cabriolet indique une sortie d'usine en 1934.