Kissel 6-45 "Gold Bug" Speedster (1919-1928)

1920 Kissel Model 45 "Gold Bug" Speedster - Photo : Liveauctionneers

 

Publié par Philippe Baron le 11 août 2014.

 

Fondée par deux frères immigrés allemands, George et Will Kissel à Hartford dans le Wisconsin, Kissel Kar commença à construire dès 1906 une quatre-cylindres de 34 ch. Après la première Guerre mondiale, la firme simplifie son nom à cause de sa consonance allemande pour n’en retenir que Kissel. Le modèle le plus emblématique de la marque est sans aucun doute la Gold Bug de 1919 avec ses strapontins extérieurs.

 

1922 Kissel Model 6-45 Gold Bug - Photo : Bonhams

 

La Gold Bug fut très plébiscitée par les personnalités de l’époque dont l'aviatrice Amelia Earhart, la première femme qui traversa l’océan Atlantique en avion en juin 1928, Al Jolson, vedette du grand écran dans le Chanteur de Jazz en 1927 considéré comme le premier film parlant de l’histoire du cinéma, l’acteur de films muets Roscoe ‘Fatty’ Arbuckle et Ralph de Palma, vainqueur de multiples courses automobiles dont l’Indy 500 en 1915.

 

1920 Kissel Model 6-45 'Gold Bug' Speedster - Photos : RM Auctions

 

La Kissel Speedster 6-cylindres est mise en production en 1918. Dérivée de la Silver Special Speedster de 1917, qui portait le nom du distributeur new yorkais, Conover T. Silver,  elle est ensuite appelée la Gold Bug ou Scarabée d’Or à la suite d’un concours – doté d’un prix de 5 dollars – organisé par le propriétaire du Milwaukee Journal qui en possédait une. Elle est présentée le 23 janvier 1919 au Chicago Auto Show dans une couleur jaune chrome. Son six-cylindres en ligne avec culasse plate conçu par la firme est associé à une boîte manuelle à trois rapports. Il annonce une cylindrée de 4.3 litres avec une puissance de 32 ch.

 

 

La Kissel est bâtie sur un châssis à double niveau de répartition des masses permettant de placer la carrosserie en hauteur tout en préservant un centre de gravité bas pour une meilleure tenue de route. La Kissel est aussi la première voiture dotée d’un éclairage de tableau de bord pour la conduite nocturne. Elle est aussi pourvue d’un système de réglage des fenêtres, précurseur des lève-vitres.

 

Photo: San Diego Collection

 

Les particularités de ce roadster deux-places sont un compartiment à cannes de golf, fixé sur l’aile arrière mais surtout, des sièges amovibles sur les marchepieds. Kissel comme Paige étaient les seuls constructeurs à proposer ses strapontins repliables qu’on pouvait sortir comme un tiroir d’un coffre placé dans le flanc de la caisse juste derrière les portes. La place devait être singulièrement inconfortable à n’importe quelle vitesse et ce dispositif ingénieux trouverait peu de soutien de nos jours auprès des innombrables commissions de sécurité.

 

 

La Gold Bug resta sans grands changements jusqu’en 1928, produites au rythme de 50 à 150 unités par an. De toutes ses variations, il ne resterait seulement que 37 survivantes. Victime de la concurrence des gros bataillons de l’industrie américaine, Kissel vit ses ventes décliner de 2 124 en 1925 à 889 en 1928 (dont 285 taxis et 200 corbillards). Kissel disparut du monde automobile en 1930 pour se tourner vers la production de moteurs marins.

 

1926 Kissel 6-55 Gold Bug - Photos : Bonhams