Jeep Cherokee (2008-2012)

 

Publié par Philippe Baron le 8 novembre 2014.

 

Bien qu’il ne porte plus le nom de Cherokee depuis deux générations dans son marché d’origine où il est connu sous l’appellation Liberty, le milieu de gamme Jeep se prénomme toujours Cherokee en Europe, sans doute en référence au modèle à succès des années 1980. Jumeau du Dodge Nitro, il ne s’en distingue que par la face avant. En contrepartie, il a l’exclusivité du toit ouvrant en toile Sky Slider.

 

 

Le nouveau Jeep Cherokee (KK), présenté en avril 2007 et commercialisé en mars 2008, récupère le bon vieux look des "Jeep des années 80". Finies les optiques rondes du Cherokee (KJ) produit de 2002 à 2007, c’est le retour au bon vieux design carré et puissant de l'initiateur (XJ) produit de 1984 à 2001 avec ses feux rectangulaires et sa calandre à 7 fentes. Ce n’est pas un simple SUV mais bel et bien un vrai 4x4 avec de vraies capacités en tant que tel, et bien adapté à l'Europe. Il est plus civilisé qu’auparavant, meilleur routier et plus confortable. Pour preuve, il abrite la roue de secours sous le châssis et non plus sur la porte arrière, cela sans perdre un centimètre en longueur (4.49 m) : gage de meilleure habitabilité. Trois finitions sont disponibles : l'entrée de gamme Sport est chaussée de confortables pneumatiques de 16 pouces, la Jamboree en 17 pouces avec l'adoption de la calandre chromée, et la fameuse version Limited en 18 pouces pour cruiser.

 

 

Les trois versions disposent toutes d’airbags frontaux (passager désactivable), rideaux, ESP, anti-tonneau, aide au démarrage en côte (Hill Start Assist), contrôle de vitesse en descente de piste tout-terrain (Hill Descent Control), antipatinage, antibrouillards, jantes alliage, contrôle sous-gonflage, boussole, température extérieure, rétros dégivrants électriques, climatisation manuelle, volant et siège conducteur réglables en hauteur, dossiers arrière 40/60 inclinables et rabattables, rails de toit, plancher de coffre réversible, cache-bagages, radio CD mp3 4 HP, roue de secours galette. Les Jamboree ont en plus l’ordinateur de bord, les rails de toit brillants, radar de recul, bas de caisse peints, capteur pluie et luminosité, siège conducteur électrique, régulateur de vitesse, audio 6 HP, volant cuir, rétroviseur intérieur photosensible et le siège passager rabattable. Les Limited proposent en plus : cuir partiel, siège passager électrique, appuie-lombaires conducteur réglable, mémoires sièges et radio, sièges avant chauffants.

 

 

Une des spécificités de ce Cherokee est la présence d'un énorme toit ouvrant électrique en toile (3 épaisseurs). Appelé "Sky-Slider", il s'ouvre aussi bien vers l'avant que vers l'arrière. Bizarrement, il est indisponible sur la version Sport, en option sur Jamboree et non présent en version Limited car remplacé par un petit toit ouvrant en verre classique. La capacité de chargement évolue ainsi de 419 à 1 404 dm3. Toujours aussi pratique, la porte de hayon intègre une lunette ouvrante et le coffre dispose d'un plateau réversible très pratique pour loger des objets salis par la boue par exemple.

 

 

Si un V6 - 3.7 litres essence de 205 ch et 314 Nm à 4 000 tr/min associé à une transmission automatique à 4 rapports est disponible, le Cherokee est surtout proposé avec le quatre-cylindres diesel 2.8 CRD de troisième génération. Ce bloc développe 177 ch et surtout 410 Nm à 2 000 tr/min, soit beaucoup de couple à bas régime. Il se particularise par une rugosité très présente, qui colle étrangement bien à l'esprit viril des Jeep, et se montre capable de bonnes relances malgré les plus de 2 tonnes qu'il doit tracter. Dans ces conditions le filtre à particules est indispensable, présent dès la finition Sport, il monte tout de même les émissions de CO2 à 250 g / km. Ce moteur peut être associé à une boîte automatique à 5 rapports ou une boîte manuelle à 6 rapports.

 

 

Sur la route, le Cherokee est fidèle à sa réputation : un véritable baroudeur. Des compromis ont cependant été adoptés pour le rendre agréable sur routes mais aussi efficace en franchissement. Il partage pour cela sa plateforme avec le SUV Dodge Nitro, et s'équipe à la différence de son homologue d'un réducteur de boîte et d'un blocage de différentiel ainsi que d'une multitude d'aides électroniques tels que l'ABS, l'ESP avec antipatinage TCS, l'assistance au démarrage en côte HSA, le contrôle de descente HDC (Hill Descent Control) disponible uniquement en BVA, l'assistance au freinage d'urgence BAS, le système préventif anti-retournement ERM et surtout le système BLD (Brake Lock Differentials) qui limite le patinage des roues à la façon d'un ESP, ce qui permet au Cherokee de se passer d'un différentiel à glissement limité plus efficace mais plus onéreux. Juste de quoi atteindre les limites imposées par la carrosserie, dont les portes à faux réduits permettent des angles d'attaque et de fuite intéressants : Angle d'attaque : 28.2° (38.2° sans spoiler) / angle de fuite : 30° / angle ventral : 21,7°. Pour info, les passages de gués de 483 mm de profondeur (max) sont franchissables jusqu'à 8 km/h. Un train arrière à 5 bras et des suspensions indépendantes sont adoptés et la garde au sol est réduite de 234 mm en 2007 à 198 mm sur ce modèle 2008. La capacité de remorquage qui atteint 2 800 kg est encore un argument en sa faveur.

 

 

La première nouveauté en ce qui concerne ses capacités tout terrain est l'adoption de la nouvelle transmission intégrale "Selec-Trac II" qui offre trois modes de fonctionnement (+ un mode neutre) via à un sélecteur électrique et non plus un levier manuel comme sur le précédent Cherokee :
- "2WD" est un mode 100 % propulsion
- "4WD auto" est un mode 4 roues motrices permanent avec une répartition du couple 42 % sur l'essieu avant et 58 % pour l'arrière.
- "4WD low" pour un mode en boîte courte, 4 roues motrices permanentes avec répartition égale du couple entre les essieux pour optimiser le franchissement.

 

 

En 2008, le Cherokee Sport débute à 29 900 € équipé du couple 2.8 CRD / BVM6 et 31 400 € avec la boîte auto à 5 rapports. 2 550 € de plus environ pour l'équivalent en finition Jamboree, et 1 450 € encore pour le toit-ouvrant Sky-Slider. La finition haut de gamme Limited débute à 35 000 € avec le V6 essence couplé à la BVA 4 et au même tarif pour le 2.8 CRD / BVM6. Ce dernier moteur est proposé à 36 500 € avec la boîte automatique.

 

2013 Jeep Cherokee

Au mois de juin 2012, le Chrysler Group LLC annonce l’arrêt temporaire de l’usine de Toledo dans l’Ohio, où est assemblé le Liberty (Cherokee), dès le mois d’août pour se préparer au lancement de la nouvelle génération de Liberty qui finalement reprend le patronyme de Cherokee sur sa terre natale. Après plus de 300 000 exemplaires vendus aux USA, le Cherokee très conservateur laisse place au nouveau modèle. Si la calandre à sept barrettes le rattache au reste de la gamme Jeep, les optiques sur trois niveaux le différencient énormément. Il reprend la plate-forme de l’Alfa Romeo Giulietta.

 

2013 Jeep Cherokee