Innocenti 950 Spider / 1100 S/ C (1961-1968)

 

Publié par Philippe Baron le 14 septembre 2014.

 

Mondialement connu depuis 1923 pour avoir breveté les tubes d’acier qui, une fois assemblés, permettent d’édifier des échafaudages pour chantiers de bâtiment, Ferdinando Innocenti se lance avec succès après la Seconde Guerre mondiale dans la fabrication de scooters sous la marque Lambretta. Au début des années soixante, son fils Luigi, le convainc de coopérer avec une firme étrangère en vue de construire ses voitures en Italie.

 

 

Les négociations avec Renault et Volkswagen ayant échouées, Innocenti finit par conclure un accord avec la firme britannique BMC (Austin – Morris) pour fabriquer en Italie l’Austin A40 et la Mini. Le succès pousse la firme italienne à produire une voiture d’une conception nouvelle, la 950 Spider, avec l’intention de proposer sur le marché italien un de ces petits spiders qui ont tant de succès dans des pays comme l’Angleterre. Le spider est présenté en novembre 1960 au Salon de Turin avant le début de sa production en 1961.

 

 

Pour la carrosserie, Innocenti s’adresse à Ghia qui confie l’étude au styliste Tom Tjaarda. Contrairement à la spartiate Austin-Healey Sprite dont elle reprend la structure, la 950 Spider offre des glaces latérales descendantes à manivelle, une capote en toile doublée et un chauffage de l’habitacle, des années avant que ses cousines, la Sprite et la MG, n’adoptent un équipement aussi haut de gamme. L'auto bénéficie aussi de quelques astuces destinées à faciliter la vie de son occupant, à commencer par le maniement de la capote qui se fait depuis l'habitacle, sans même quitter son siège. La fabrication de la carrosserie est confiée à OSI à Turin, firme partenaire de Ghia, tandis que l’assemblage final s’effectue à l’usine Innocenti à Lambrate.

 

 

L’Innocenti 950 Spider se distingue également par son châssis monocoque et sa boîte 4 vitesses. Les premiers modèles embarquent le moteur BMC Série 1 de 948 cm3. Il développe 43 ch au lieu de 36  de la Sprite (puis 46 en 1961 et 50 ch en 1962). A partir de 1963, la 950 Spider reçoit un châssis amélioré, des disques à l’avant pour le freinage et le nouveau moteur de l’A40 Série 2 porté à 1 098 cm3 qui développe d'emblée 58 ch et lui permet de flirter avec les 145 km/h. L’auto est alors rebaptisée 1100 S mais conserve sa plastique, à l'exception des enjoliveurs de roues qui, seuls, permettent de le distinguer de la 950 Spider.

 

 

Quelques coupés sont produits de septembre 1966 à août 1968. Très peu diffusés, ces coupés dessinés par Sergio Sartorelli d’OSI portent le nom d’Innocenti C. Utilisant la même motorisation que le spider, ils ne sont disponibles qu’en vert, blanc et rouge, couleurs du drapeau italien. Ils ne seront produits qu’à 795 exemplaires, contre les 4 786 exemplaires de la 950 Spider et les 2 067 exemplaires de la 1100 S produits jusqu’en 1968.