Hyundai Santa Fe (2000-2012)

 

Publié par Philippe Baron le 5 novembre 2013.

 

Best-seller de Hyundai, le Santa Fe a permis à la marque coréenne de se faire un nom aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis. Moderne, agréable à l’œil, sobre et abordable, le Santa Fe, portant le nom d’une ville mexicaine, réunissait tous les ingrédients pour devenir, dès sa commercialisation en octobre 2000, l’un des acteurs majeurs de la catégorie des SUV compactes.

 


 

Uniquement disponible en carrosserie cinq portes, le Santa Fe présente des lignes rondouillardes, plutôt originales et plaisantes, dessinées au centre de style californien du constructeur basé à Fountain Valley. Compte tenu de son châssis monocoque et de l’absence de boîte de transfert, ses aptitudes en tout-terrain sont limitées. Qu’importe, puisque bon nombre d’acheteurs de 4 x 4 de loisir ne s’écartent jamais des voies bitumées. C’est pour cette raison que le véhicule existe en 2 ou 4 roues motrices.

 


 

Le Santa Fe offre la modularité intérieure d’un grand break avec une banquette arrière rabattable 60/40. Il a l’ABS avec répartiteur, mais deux airbags seulement (quatre sur la version Luxe). Le 4 x 2 a un antipatinage tandis que le 4 x 4 bénéficie d’un différentiel à glissement limité. Les jantes aluminium sont en série, ainsi que la climatisation, la radio CD, le verrouillage à distance, les rétroviseurs dégivrants. La version Luxe ajoute la sellerie cuir, le régulateur de vitesse et le toit ouvrant électrique.

 


 

Lors de son lancement, Hyundai France retient trois versions du Santa Fe pour notre marché. La première, dont seules les roues avant sont motrices, est animée par un 2,0 l de 135 ch. Les deux versions suivantes, qui bénéficient de quatre roues motrices permanentes, sont animées respectivement par un quatre cylindres 2,4 l de 145 ch et par un V6 2,7 l de 170 ch accouplé exclusivement à une boîte manuelle cinq rapports ou automatique à quatre rapports avec commande séquentielle (obligatoire sur le 2.7). Les versions essence 2.0 l et 2.4 l seront rapidement retirées et remplacées par le diesel 2.0 CRDi 112 ch à rampe commune.

 


 

Pour asseoir un peu plus son succès, le 4 x 4 coréen profite en 2003 d’un nouveau diesel baptisé CRDi VGT qui, grâce à un turbo à géométrie variable, développe 125 ch. En 2004, avec ses 6 484 exemplaires vendus en France, le Santa Fe est quatrième de la catégorie 4 x 4, derrière les Toyota RAV4, Nissan X-Trail et Toyota Land Cruiser.

 


2007 Hyundai Santa Fe

 

En 2006, le Santa Fe monte en gamme et vise une clientèle plus huppée. Pour cela Hyundai n'a pas hésité à investir 155 millions de dollars pour développer ce SUV entièrement nouveau. Le Santa Fe 2006, avec 4.67 m, est ainsi plus long (+18 cm), avec 1.89 m, plus large (+5,5 cm) et avec 1.79 m, plus haut (+5 cm) que son prédécesseur. Il joue clairement la carte de la séduction avec sa proue frondeuse. Avec sa nouvelle configuration, il peut emmener jusqu’à sept personnes. Le coffre propose plus d'un mètre de longueur pour un volume de 774 litres en configuration normale et près de 1 600 litres en version 2 places. 

 


 

Disponible en deux ou quatre roues motrices, le Santa Fe Pack Confort, reçoit, entre autres, des feux antibrouillard, des barres de toit, un capteur de pluie, un régulateur de vitesse, un ordinateur de bord, un volant réglable dans les deux plans, des fixations Isofix à l’arrière et deux prises 12 V. Le Pack Luxe, uniquement livrable en 4 roues motrices, existe en 5 ou 7 places (+900 €). La dotation s’enrichit d’une climatisation arrière, de sièges cuir – électriques et chauffants à l’avant – et d’un toit ouvrant électrique.

 


 

Coté moteur, le Santa Fe 2006 est pour l'instant uniquement disponible avec un bloc 2.2 L CRDI de 149 ch. La souplesse de son moteur se révèle très agréable au quotidien, en témoigne son couple de 355 Nm dès 1800 tr/mn. Le SUV est capable d'abattre le 0 à 100 km/h en 12,9 secondes et de tutoyer les 178 km/h en vitesse de pointe. A noter que la consommation reste maîtrisée avec en moyenne à peine plus de 8,1 l/100 km (donnée constructeur). Equipé d'une transmission intégrale dite intelligente, le Santa Fe propose une bonne tenue de route. En condition normale d'utilisation, 95 % du couple est transmis aux roues avant. Les 4 roues motrices n'entrant réellement en action qu'en virage ou sur chaussée glissante. La puissance pouvant alors au maximum être transférée de moitié aux roues arrière. Résultat, le Santa Fe peut se permettre de sortir des sentiers battus. Certes sa faible garde au sol (203 mm) et l'absence de boîte courte ne font pas de lui un vrai franchisseur mais les terrains accidentés ne lui font pas peur.

 


2009 Hyundai Santa Fe

 

En septembre 2009, le Santa Fe subit quelques retouches esthétiques avec de nouveaux boucliers et calandre, inserts façon carbone à place de faux bois. Le constructeur d’Ulsan propose, en complément du 2.2 CRDi de 155 ch, une variante 197 ch plus sobre (6.6 l) et donc moins émettrice de CO2 (174 g/km), qui deviendra par la suite le seul moteur proposé avant l’arrivée du troisième opus commercialisé en 2012.

 


 

Pour ses deux premières générations, le Hyundai Sante Fe s'est écoulé à près de 2,56 millions d'unités à travers le monde dont 350 000 en Europe. En France, la première génération (2001-2006) a connu un joli succès avec 27 258 exemplaires grâce à un prix ultra-compétitif. La 2è génération (2006-2012) marquait un changement de positionnement avec un tarif en forte hausse qui s'accompagnait de prestations en nette progression, ce qui ne l'empêcha pas de se vendre tout de même à 15 660 exemplaires.