Glas 1700 GT (1965-1968)

1965 Glas 1700 GT - Photos : Marc Vorgers

 

Publié par Philippe Baron le 2 août 2013.

 

En 1937, Hans Glas, un des dix-huit enfants de Maurus Glas, rachète l'entreprise de fabrication de matériel agricole fondée par son père. Après-guerre, l’entreprise se diversifie avec la commercialisation d'un scooter baptisé Goggo Roller qui sera la première réussite de la firme en dehors du domaine agricole. En 1955, la diversification se poursuit avec la première automobile Glas, la Goggomobile, une micro-car à succès. Mais Glas devient plus ambitieux dans les années 60 avec une GT d’inspiration italienne.

 

 

La Goggomobile permet à la jeune clientèle allemande de s'offrir une petite voiture sur quatre roues, grâce à une élévation du niveau de vie. Cette petite voiture économique est mue par un bicylindre deux temps de 250 cm3 refroidi par air développant seulement 14 ch. Le succès sera franc avec plus de 280 000 exemplaires vendus jusqu'en 1968. Au début des années soixante, la firme Glas poursuit sa montée en puissance avec la présentation des compactes 1004, 1204 et 1304, des berlines 1500 et 1700, et de la sportive 1300 GT. Ces modèles bénéficient d’un nouveau moteur conçu par Karl Dompert, le directeur technique de Glas, et l’ingénieur Leonhard Ischinger en collaboration avec Continental. Ce moteur innove en étant le premier moteur de série dont l'arbre à cames en tête est entraîné par une courroie crantée. En 1961, ce quatre-cylindres à 4 temps de 992 cm3 délivrant 42 ch est présenté sur la nouvelle Glas 1004, une berline tricorps dessinée par Giovanni Michelotti. Il sera ensuite porté à 1 200 puis à 1 300 cm3 sur les berlines et break Glas 1204 et 1304.

 

 

En 1963, Glas élargit sa gamme avec une nouvelle berline 1500 qui reprend le dessin fait au départ par le carrossier Frua pour la future berline Borgward qui finalement ne verra pas le jour. En effet, un accord fut conclu entre Glas et le carrossier italien après la faillite de la firme allemande Borgward. Il stipulait qu’en échange du droit d'utiliser le dessin de la Borgward, Frua dessinerait l'ensemble de la future gamme Glas. C’est ainsi que Pietro Frua créa un coupé à la ligne sportive dérivé de la berline 1304 avec un long capot, deux fins pare-chocs, un habitacle très en arrière et une ligne de toit de type fastback. Frua assura la fabrication de la carrosserie de cette 1300 GT tandis que l'assemblage se faisait dans l'usine Glas en Allemagne. La Glas 1300 GT est présentée à l'automne 1963 et commercialisée à partir du salon de Genève de mars 1964. Ce coupé reprend le 4-cylindres de 1 290 cm3 à courroie des berlines 1304. La puissance de 75 ch permet une vitesse de pointe de 170 km/h et le 0 à 100 km/h en 13 secondes Le modèle évolue grâce à une augmentation de puissance de 75 à 85 ch Din en 1965. Cette même année, la 1700 GT de 100 ch Din complète l'offre ainsi qu'une version cabriolet. Le coupé Glas 1700 GT qui vient en complément du 1300 GT Coupé reçoit le 1700 de la berline. Ce 1 682 cm3 de 100 ch à 5 500 tr/min permet au coupé pesant seulement 920 kg d'atteindre les 180 km/h et les 100 km/h en 11 secondes.

 

 

En 1966, la production quotidienne de la firme Glas n'excède que de peu la centaine d'automobiles, dont une cinquantaine de Goggomobile encore au programme grâce auxquelles Glas gagne de l'argent. Au bord du dépôt de bilan, Glas n'a pas d'autre recours que d'accepter les conditions des pouvoirs publics, et de céder ses actifs à l'autre constructeur bavarois BMW. Dès le début de l'année 1967, Glas passe sous la tutelle de BMW, et perd ainsi son indépendance. En reprenant Glas, BMW fait une bonne opération avec l'acquisition d'une usine complète avec 4 000 salariés compétents.

 

 

Suite au rachat, les coupés GT 1300 et 1700 restent en production pendant un peu plus d'un an pour compléter la gamme BMW. La carrosserie est légèrement modifiée pour adapter la calandre BMW et recevoir le double haricot ainsi que les feux arrière de la BMW 1602. La mécanique « Glas » est abandonnée au profit de l'ensemble moteur-boîte de la BMW 1600 Ti. Ce 1 573 cm3 BMW de 105 ch offre des performances assez proches. En 1968, BMW arrête la production des coupés Glas. Il fut ainsi produit 5 013 coupés et 363 cabriolets sous l'écusson Glas, puis 1 255 coupés sous la marque BMW.