Giugiaro Parcour Concept (2013)

 

Publié par Philippe Baron le 15 octobre 2013.

 

Lors de l’édition du Salon de Genève 2013, ItalDesign Giugiaro présente pour fêter ses quarante-cinq années d’existence deux versions d’un même concept baptisé Parcour en référence à la discipline du déplacement libre et efficace appelée Parkour. Les Giugiaro Parcour et Parcour Roadster reprennent l’idée d’une Supercar tout-terrain, déjà exploitée dans les années 1990 par la petite marque française Mega qui diffusa sa Track très confidentiellement.

 


Mega Track : il semble qu'il s'en soit vendu 5 ou 6 exemplaires dans le monde entre 1992 et 2000.

 

La Carrozzeria Giugiaro (ItalDesign), célèbre officine de styles et carrosseries, réalise un coupé et un roadster capables de combiner sportivité et aptitudes tout-terrain dont la philosophie se rapproche de celle de la Mega Track. Sur le plan esthétique, le Parcour reste typiquement italien. De par ses proportions, il rappelle singulièrement certaines créations des carrossiers italiens des années 70. Il se rattache à la modernité par ses nombreux gimmicks stylistiques et ses caméras remplaçant les rétroviseurs. Plutôt compactes (4,53 m de long), les Parcour sont conçues sur une structure mêlant aluminium et carbone et ne dépassent pas 1.550 kg, soit 50 kg de plus qu'une Lamborghini Gallardo.

 


 

Les deux Parkour aux portes en élytre partagent le même V10 5,2 de la Lamborghini Gallardo, ici implanté en position centrale arrière et couplé à la boite double embrayage sept rapports et transmission intégrale. La vitesse revendiquée est de 320 km/h en pointe et 3,6 s dans l’exercice du 0 à 100 km/h.

 


Photos : Car and Driver

 

Le concept Giugiaro se veut aussi franchisseur, baroudeur, aventurier avec, pour le coupé comme pour le roadster, une garde au sol qui peut varier de manière conséquente pour s’attaquer aux terrains les plus hostiles. La garde au sol est réglable sur 12 cm ce qui permet d’offrir quatre modes de conduite : confort, hors-piste, conditions hivernales et grande vitesse sur circuit. 

 


 

La suspension du Parcour utilise une architecture complexe : chaque roue est reliée à deux amortisseurs montés selon un schéma à basculeur, comme certaines Formule 1. Sur piste ou sur route, seul un amortisseur est sollicité, tandis que sur les chemins accidentés, les deux fonctionnent de concert. Loin de simples maquettes, les deux concepts Parcour, élaborés avec soin, semblent ne pas avoir d’avenir en série. Mais, c’est ce que l’on nous dit ….