Ford Fairlane Skyliner (1957-1959)

1957 Ford Fairlane 500 Skyliner - Photo : Rick Feibusch

 

Publié par Philippe Baron le 29 janvier 2015.

 

L'appellation Skyliner apparaît chez Ford pour la première fois en 1954 pour définir le toit en plexiglas bleu translucide équipant la version deux portes de la Crown Victoria. Trois ans plus tard, «Skyliner » désigne cette fois une solution inspirée de la Peugeot Eclipse qui avait eu l’honneur en 1934 d’inaugurer un toit rigide rétractable se logeant dans le coffre. La Ford Fairlane 500 Skyliner est à l'époque la seule automobile vendue dans le monde à disposer de cette technique. 

 

 

Dans les années 1930, le styliste français George Paulin avait inventé ce principe pour les cabriolets découvrables Panhard, Lancia et Peugeot Eclipse, carrossés par Marcel Pourtout. Le couvercle de coffre s'ouvrait pour accueillir le hard-top, puis le recouvrir et transformer le coupé en cabriolet sans capote. L'aspect novateur du procédé Skyliner consistait à fragmenter le hard-top en deux éléments pour réduire sa surface de rangement d'autant. La manœuvre d'escamotage du hard-top était assurée de manière électrique en appuyant sur un bouton au tableau de bord qui déclenchait aussitôt, moteur allumé, trois moteurs électriques, dix solénoïdes et quatre serrures de verrouillages, le tout commandé par pas moins de 18 m de fils électriques ! 

 

1957 Ford Fairlane Skyliner

 

Un verrou de sécurité ne permettait le mouvement du toit que quand la voiture était à l’arrêt. Le système était en réalité plutôt simple, car chaque moteur n’accomplissait qu’une tâche unique avant d’actionner un interrupteur qui activait le suivant. Il comportait aussi une manivelle bien utile en cas de panne des vérins. La Ford Fairlane 500 Skyliner était à l'époque la seule automobile vendue dans le monde à disposer de cette technique. Le groupe Ford généralisa ensuite cette technique pour ses gammes Galaxie, Thunderbird et Lincoln Continental.

 

1957 Ford Fairlane Skyliner

 

Pour propulser ce véhicule de 5.35 m de long et d’un empattement de 3 m, les Ford Fairlane Skyliner sont toutes équipées de moteurs V8 associés avec une boîte automatique "Ford-o-Matic". Pour 1957, étaient proposés le 4.5 l (190 hp), le 4.8 l (200 hp, 205 hp et 212 hp) et le 5.1 l (245 hp). Pour 1958 et 1959 (modèle renommé Galaxie Skyliner), les variantes du 4.8 l sont reconduites, mais la gamme de motorisation est complétée par le 5.4 l (225 hp, 240 hp, 265 hp) et le 5.8 l (300 hp).

 

Brochure 1957 - http://www.lov2xlr8.no/brochures/ford/57sky.html

 

Pour 1957, sa première année de production, la Ford Fairlane 500 Skyliner remporta un succès d'estime avec 20 766 exemplaires produits. C'est peu à l'échelle du continent américain, mais cela s'explique en partie par son prix exorbitant qui correspondait au double de la berline Fairlane de base. Les ventes déclinèrent pour 1958 avec 14 713 véhicules produits puis à nouveau en 1959 avec 12 915 Galaxie Skyliner produites.

 

1957 Ford Fairlane Skyliner

 

Ce modèle symbolise tant la liberté que la démesure qui caractérisaient le marché automobile de la fin des années 1950 sur le continent nord-américain. Très rare aujourd’hui, même aux Etats-Unis, il est très recherché par les inconditionnels de l'American Way of Life des « Rockin’ fifties ».

 

1957 Ford Fairlane Skyliner
1957 Ford Fairlane Skyliner - Photos : RM Auctions
1958 Ford Fairlane Skyliner - Photos : Concept Cars
1958 Ford Fairlane 500 Skyliner - Photos : Blog.Cron.com
1958 Ford Fairlane Skyliner
1959 Ford Fairlane Skyliner
1959 Ford Fairlane 500 Skyliner Retractable Hardtop - Photos : Darin Schnabel, RM Auctions