Fiat Jolly (1957-1974)

1960 Fiat 600 Jolly - Photos : Bonhams

 

Publié par Philippe Baron le 14 juillet 2013.

 

Cabriolet exclusif des sixties, la Fiat Jolly ne fréquentait pas la plage de monsieur Tout-le-monde. La première fut commandée en 1957 par Gianni « l’Avvocato » Agnelli, l’emblématique dirigeant de Fiat, pour servir à ravitailler son yacht ancré dans un port de plaisance. Elle eut tellement de succès, avec ses sièges en osier et son dais à franges, qu’une petite série démarra sur base Fiat 500, 600, break Jardinière et même Multipla.

 

 

Dessinée par Phillip Schell, frère du coureur Harry Schell, disparu au volant d'une Cooper de Formule 1 en 1959, la Jolly fut produite dès 1957 par Ghia, le légendaire carrossier turinois, qui licencia par la suite d’autres carrossiers pour faire face à la demande. Les VIP des sixties la réclamaient : Aristote Onassis en avait trois. Grace Kelly, John Wayne, Yul Brynner roulèrent dans cette Jolly qui était facturée deux fois plus cher qu’une Fiat 500 de série. Elle fut importée aux Etats-Unis et le président Johnson en reçut une en cadeau. Sur l’île de Catalina aux larges des côtes de Los Angeles, 32 Jolly ont fait office de taxi entre 1958 et 1962. La Jolly fût aussi rendue célèbre dans les années soixante-dix pour sa participation dans la série « Fantasy Island » (L’Ile fantastique).

 

1959 Fiat 600 Jolly - Photo : Bonhams

 

Sous la robe originale et rondouillette du cabriolet de plage, se trouve un moteur deux-cylindres de 633 cm3 et 21 ch, placé à l’arrière, permettant une vitesse de pointe de 95 km/h.

 

1958 Fiat 500 Jolly - Photos : RM Auctions

 

Redécouverte ces dernières années par les grands collectionneurs mondiaux, le prix de la star de la plage a flambé (à partir de 40 000 €) .Elle n’aurait été produite qu’entre 400 et 700 exemplaires et seule une centaine aurait survécu.

 

1960 Fiat 600 Jolly - Photos : RM Auctions
1958 Fiat 600 Jolly - Photos : RM Auctions