Fiat 131 (1974-1983)

1974 Fiat 131 Mirafiori Special

 

Publié par Philippe Baron le 1 janvier 2017.

 

Lors de son lancement à l’automne 1974, la Fiat 131, aussi appelée Mirafiori, nom de l’usine historique de Turin, est clairement une gamme, pas un modèle unique, même si dès le départ, il est entendu qu’il n’y aura ni coupé, ni cabriolet sur cette base ; ce ne sont pas moins de onze versions différentes qui sont proposées. Puis à Genève en 1976, débarque la version Abarth hypervitaminée, future reine du Championnat du monde des rallyes.

 

1974 Fiat 131 Mirafiori

 

Produite dès septembre 1973, la Fiat 131 est destinée à remplacer la 124 dont elle conserve l’architecture à moteur avant et roues arrière motrices et le style désormais bien connu et rassurant à base de lignes tendues dans la tendance de l’époque, les grandes cotes de carrosserie, l’intérieur plastifié, mais agréable, les sièges en simili-cuir remplacés par des sièges garnis en tissu et la planche de bord réalisée en matériau synthétique.

 

 

La gamme de la 131, qui s’adresse clairement aux acheteurs de la catégorie moyenne-supérieure, est vaste avec la berline deux et quatre portes, finition Base ou Special (différence au niveau de la calandre et des phares à deux lampes rectangulaires pour  la Base et quatre rondes pour la Special) et la Familiare break cinq portes. Les motorisations disponibles sont un 1 297 cm3 de 65 ch (150 km/h) et un 1 585 cm3 de 75 ch (160 km/h), deux groupes à soupapes en tête et culbuteurs hérités avec peu de modifications de l’ancienne Fiat 124 et accouplés à une boîte à quatre rapports ou cinq en options.

 

 

En 1975, la 131 est mise en vente sur le marché américain sous le nom de Brava et avec des modifications mécaniques importantes pour respecter les sévères normes anti-pollution locales, les moteurs à carburateur 1 297 et 1 585 cm3 sont remplacés par un 1 756 cm3 et un 1 995 cm3 alimentés par une injection électronique Bosch L-Jetronic. Extérieurement, ces versions ont des pare-chocs renforcés et quatre projecteurs ronds comme sur la Special européenne.

 

 

En 1976, arrive la version compétition Abarth Rally avec son 1 995 cm3 à 16 soupapes et deux arbres à cames en tête qui développe 215 ch. Pour être homologuée en groupe 4, il en est produit une version routière, la 131 Abarth (environ 400 exemplaires) d’une puissance ramenée à 140 ch, mais aux caractéristiques identiques et qui atteint 190 km/h. La ‘131 Abarth Rally’ possède une structure monocoque en tôle d’acier avec des éléments de carrosserie en matériau composite, portes et toit en aluminium et ailes élargies en fibre de verre et résine. Dans cette configuration, la voiture se révèle très robuste et légère avec un poids de 950 kg seulement. Elle affiche un palmarès extraordinaire avec trois titres mondiaux en 1977, 1978 et 1980. Le total des victoires en épreuves du championnat du monde s’élève à 17 et, en championnat d’Europe, à 23.

 

1976 Fiat Abarth 131 Rally Corsa

 

En 1978, un restylage modernise la voiture avec de nombreuses modifications dont la plus visible concerne les lampes de l’avant et de l’arrière très agrandies et dotées d’une forme rectangulaire. Les pare-chocs, totalement fabriqués en plastique, sont redessinés. En ce qui concerne les motorisations, la gamme commence avec un nouveau groupe de 1 301 cm3 de 65 ch simple arbre en tête sur la Nuova 131 Mirafiori puis un 1 301 cm3 de 78 ch et un 1 585 cm3 de 96 ch à 2 ACT sur les versions inédites Nuova 131 SuperMirafiori. Sont aussi proposées les versions diesel d’une cylindrée de 1 995 cm3 de 60 ch et de 2 445 cm3 de 72 ch caractérisées par un bossage sur le capot (pour loger ces groupes plus encombrants) et par un masque avant à quatre projecteurs ronds et une calandre un peu différente.

 

1978 Fiat 131 Diesel Super
1978 Fiat 131 Diesel Panorama Super

 

Au sommet de la gamme, on trouve la 131 Racing dotée d’une motorisation vive et sportive sous la forme du désormais classique 1 995 cm3 de 115 ch provenant de la 132, boîte cinq vitesses et deux portes. Cette version se distingue par son avant plus agressif à quatre projecteurs halogènes ronds, une calandre quadrillée noir mat, des appendices aérodynamiques, deux rétroviseurs extérieurs et un nouvel intérieur.

 

1978 Fiat 131 Racing

 

En 1981, la troisième série introduit un nouvel avant, un nouvel arrière, un intérieur encore amélioré ainsi qu’un moteur 2000 avec compresseur volumétrique commercialisé sur la version appelée 131 SuperMirafiori 2000 Volumetrica Abarth. Avec cette ultime mise à jour, la Fiat 131 achève son existence en septembre 1983 avec toutes versions confondues une production de 1 513 800 exemplaires. Elle est remplacée par un modèle totalement nouveau, la Regata.

 

1981 Fiat 131 Mirafiori