Fiat 126 (1972-2000)

 

Publié par Philippe Baron le 3 novembre 2014.

 

Succédant à la Fiat 500 en novembre 1972, la Fiat 126 en conserve la philosophie, la mécanique et reste avec sa longueur de 3 mètres la citadine la plus petite du marché. Les rondeurs de la 500 laissent place à des arêtes vives, une large surface vitrée et à un pavillon plus rectiligne. Si sa production est stoppée en Italie en 1979, la Fiat 126 bénéficiera d’une incroyable longévité en continuant d’être fabriquée en Pologne jusqu’en 2000. 

 

Photo : Rafał Andrzejewski

 

Conservant la plate-forme de la 500, la Fiat 126 gagne cependant en habitabilité et en visibilité. Le moteur est toujours le bicylindre refroidi par air porté à 594 cm3, qui, avec ses 23 ch, permet à la voiture d’atteindre 105 km/h. La boîte de vitesses est toujours à 4 rapports, mais cette fois tous synchronisés. Pour répondre aux nouvelles normes en matière de sécurité, la carrosserie de type monocoque arbore des renforts, tandis que la direction se dote d’une colonne articulée, éclipsable en cas d’accident. Le réservoir d’essence est quant à lui repositionné sous le siège arrière gauche et non plus dans le coffre avant.

 

Photo prise au Cuba par Yu Pong

 

En 1972, l’usine FSM (Fiat-Polski) dédiée à la 126p ( P pour Pologne) est construite à Bielsko-Biała, en Pologne. La première Polski-Fiat 126p est assemblée localement à partir de pièces italiennes dès 1973, tandis que la société autrichienne Steyr-Puch produit une Fiat 126 A améliorée avec un moteur légèrement plus puissant. Toujours en 1973, la version découvrable proposée reprend la tradition inaugurée sur la Topolino et poursuivie sur la 500.

 

 

En 1976, la gamme est élargie avec les 126 Personal et Personal 4 aux dimensions supérieures (75 mm de plus en longueur et 50 mm en largeur). La carrosserie reçoit des boucliers en résine noire et des bandes de protections latérales en caoutchouc. Du point de vue mécanique, la vraie nouveauté apparaît en 1977 avec l’adoption du moteur 650 cm3 qui, cependant, ne change pas les performances. La production de la 126 se résume en Italie en 1979 après 1 352 912 unités produites. Cependant, elle continue uniquement dans l'usine de Bielsko-Biała, en Pologne.

 

Photo : Max Gennel

 

L’évolution de la Fiat-Polski 126 intervient en 1987 avec la version 126 Bis et son moteur bicylindre de 700 cm³ refroidi par eau positionné plus bas que sur les versions refroidies par air, ce qui laisse un espace pour la création d’un hayon, et d’un coffre de petite contenance. La production est finalement stoppée en 2000 et une série limitée « Happy End » à 1 000 exemplaires célèbre l’événement : 500 de couleur jaune et 500 de couleur rouge. La production cumulée s’élève à 4 673 655 unités : 1 352 912 en Italie, 3 318 674 en Pologne et 2 069 en Autriche chez Steyr-Puch.

 

Photo prise à Hunstanton, Norfolk, UK par Marc Coker
1973 Fiat 126 - Photos : Tony Harrison
Photo : Andrea Melchiorri
Photo : A. Rozumek