Ferrari 500 Mondial (1954-1955)

1955 Ferrari 500 Mondial Series 2 1955 Ferrari 500 Mondial Scaglietti Series 2 - Photos : Kidston

 

Publié par Philippe Baron le 22 août 2013.

 

En 1952, la première Ferrari à moteur quatre cylindres, la Tipo 500, débute en Formule 2. Cette brillante monoplace permet à Alberto Ascari de remporter la victoire au Championnat du monde en remportant six des sept courses inscrites au programme. Il conduit à nouveau Ferrari à la victoire dans le championnat du Monde de 1953.

 

 

Pour célébrer son retour en Championnat du Monde, Ferrari développe une voiture de production sur la base de la voiture de course victorieuse : la 500 Mondial, 500, qui, dans les appellations Ferrari, réfère à la cylindrée unitaire. La première série  sera construite de 1954 à 1955 en 20 exemplaires : 14 carrosseries réalisées par Pinin Farina dont deux Berlinetta et 6 par Scaglietti. Le moteur Tipo 110, de 1 985 cm3 de cylindrée,  fournit une puissance maxi de 170 ch à 7 000 t/mn. Il est alimenté par deux carburateurs Weber et il est accouplé à la toute nouvelle boite de vitesses manuelle à 5 rapports. La vitesse maximale enregistrée est de 250 km/h.

 

 

A partir de 1954, Ferrari adopte une approche de production plus industrialisée. Ainsi, les voitures Grand Tourisme sont confiées à Pinin Farina, tandis que les voitures de compétition sont fabriquées par Scaglietti. Le carrossier attitré à la course réalisera les 10 spyders de la Série 2 de 1955. En 1956, la Mondial est rebaptisée Testa Rossa 500 TR en raison de la couleur rouge vif appliquée sur les cache-arbres de la culasse du moteur, type accompagné par la suite par la 750 Monza, toujours à quatre cylindres.

 

1954 Ferrari 500 Mondial Berlinetta Pinin Farina - Photos : RM Auctions