Ferrari 365 GTB 4 Daytona Shooting Brake (1975)

Photos : Hexagon Classics

 

Publié par Philippe Baron le 12 juillet 2014.

 

Véhicule unique et exotique, le break de chasse Ferrari conçu par Panther Westwinds en Angleterre fut réalisé en 1975 sur la base d’une Ferrari 365 GTB 4 « Daytona » suite à une commande de Luigi ‘Coco’ Chinetti Junior, importateur américain Ferrari de la Pennsylvanie, à l’insistance d''un promoteur immobilier Bob Gittleman. Seuls, le capot et le pare-brise, furent conservés du modèle d’origine.

 

 

Le design, extrapolé d'un dessin de style qui traînait dans les cartons de Chinetti, a été finalisé par Gene Garfinkle. Pour réaliser le projet, Luigi Chinetti se rapprocha de Panther dans le Surrey dont il importait également les véhicules. La Ferrari GTB 4 Daytona est ainsi la première Ferrari fabriquée en Angleterre.

 

 

Evidemment dans cette version, la partie la plus originale repose sur l’utilisation des deux portes « papillon » pour permettre l’accès au coffre et y loger les bagages. Le moteur est assurément celui de la Daytona, un V12 à 60° de 4 390 cm3 développant 352 ch à 750 tr/mn, permettant une vitesse maximale de 280 km/h. 

 

 

Dans l’histoire Ferrari, le premier break date des années 50. Le Ferrari 212 Export fut réalisé par le carrossier Fontana pour participer à la célèbre course Panamericana, en tant que véhicule d’assistance. Cependant, il n’y prit jamais part. En 1968, le carrossier italien Vignale signa un break de chasse sur base Ferrari 330 GT 2 +2 pour déjà Luigi Chinetti. L’Italien, devenu américain en 1946, avait été triple vainqueur des 24 Heures du Mans, en 1932, 1934, sur Alfa Romeo, puis en 1949, sur Ferrari, avant de mettre un terme à sa carrière sportive en 1953. Installé aux États-Unis, il mit à profit ses liens avec Enzo Ferrari pour devenir l'unique importateur de la marque aux États-Unis, un statut privilégié qu'il conserva durant de longues années. 

 

1968 Ferrari 330 GT 2+2 Vignale Shooting Break