Dodge Mirada (1980-1983)

 

Publié par Philippe Baron le 30 juin 2013.

 

Pour 1980, Dodge offre au public un modèle hardtop entièrement nouveau : la Dodge Mirada. Cette voiture luxueuse aux lignes puissantes et audacieuses utilise la plateforme de la Chrysler J et existe en deux versions : Mirada et Mirada CMX. Bien que donnant de hautes performances, la Dodge Mirada connaitra une carrière courte due à l’insuffisante publicité exercée par Chrysler, alors en grande difficulté financière.

 

 

L’avant de la Dodge Mirada, aux lignes aérodynamiques, est fait d’uréthanne souple. Les phares carrés encadrent la calandre disposée en pente et les cinq bouches de calandre sont rehaussées par des bandes de mylar brillant. Le profil de la Dodge se distingue par de fausses persiennes sur les ailes. On retrouve aussi des persiennes inclinées sur le montant central de la carrosserie. L’arrière de la Mirada est caractérisé par de larges feux arrière audacieusement traités.

 

Longueur : 5.32 m – Largeur : 1.84 m – Hauteur : 1.35 m -

 

La Dodge Mirada CMX, d’allure sportive, se différencie par un arceau de toit peint avec garniture chromée, les bandes sur les côtés de la carrosserie, les moulures de jupes d’ailes, les deux rétroviseurs extérieurs de teinte harmonisée, ainsi que les pneus radiaux ceinturés de verre à flanc blanc montés sur des roues en aluminium forgé à 10 rayons, elles aussi de teinte harmonisée.

 

 

Le moteur standard de la Mirada est le 6-cylindres incliné de Chrysler de 3.7 litres avec carburateur deux corps. Il est possible de commander en option pour la Mirada ou la Mirada CMX un moteur V8 de 5.2 litres et pour la CMX uniquement un 8-cylindres de hautes performances de 5.9 litres avec échappement double. La boite automatique Torqueflite fait partie de l’équipement standard.

 

 

Les ventes de la Mirada débutent honorablement avec 27 165 unités vendues en 1980. Elles déclinent par la suite avec 11 899 en 1981, 6 818 en 1982 et 5 597 en 1983, soit une production totale de 52 947 unités.