DeSoto (1961)

1961 DeSoto Hardtop Coupe - Photos : RM Auctions

 

Publié par Philippe Baron le 30 septembre 2013.

 

À la fin des années 1950, DeSoto occupe une place enviable au sein du groupe Chrysler grâce à des modèles de gamme moyenne à succès, les Firesweep, et autres Fireflite. Mais en 1958, la récession économique affecte fortement les ventes qui passent d’une production annuelle de 117 514 véhicules en 1957 à tout juste un peu plus de 26 000 en 1960. Ce déclin sera fatal à DeSoto qui quittera définitivement la scène automobile avec son modèle 1961.

 

 

La récession économique de 1958 n’est certes pas la seule raison imputable au déclin de DeSoto. La menace était venue en premier lieu de l’interne avec une compétition rude entre les différentes marques de la Chrysler Corporation. Le groupe avait décidé de séparer les concessions et DeSoto se retrouva alors avec un réseau de vente beaucoup plus restreint. Pour ne rien arranger à cette situation, la Chrysler Corporation autorisa les marques du groupe à se concurrencer entre elles. L’espace vital pour DeSoto se retrouvait bouleversé, bien entamé par la montée en gamme de Dodge, Chrysler y descendant, poussé par Imperial, la marque de prestige du groupe.

 

 

La production des modèles 1961 débuta en octobre 1960 avec un unique modèle décliné en deux et quatre portes dans une configuration hardtop. La seule motorisation disponible était un V8 de 361 cid développant 265 ch à 4 400 tr/mn avec une compression de 9.0 : 1 et un carburateur double corps. Le 18 novembre 1960, toutes les concessions DeSoto recevaient un télégramme de 81 mots de la Chrysler Corporation pour les informer de l’ultime décision prise par le groupe qui était de cesser définitivement la production des modèles 1961. Ainsi, la dernière DeSoto, de couleur turquoise au toit blanc, quitta les chaînes d’assemblage le 30 novembre 1960. Le modèle 1961 se sera limité à 911 coupés hardtop et 2 123 berlines.