Dacia Logan (2004-2012)

2004 Dacia Logan

 

Publié par Philippe Baron le 3 octobre 2014.

 

Avec la Logan lancée à l’automne 2004 par sa filiale roumaine Dacia, la maison mère Renault démontre que la recette du low-cost fonctionne à merveille. Le style banal de la voiture ne constitue pas un frein pour ses acheteurs au budget serré qui recherchent avant tout un outil et un moyen de déplacement au meilleur prix. Voiture bon marché, son succès est retentissant en Europe et particulièrement en France. 

 

 

La Logan marque un nouveau départ pour la marque roumaine Dacia, fondée en 1968, et depuis 1999 la propriété de Renault. Lors de sa présentation en juin 2004, la Logan suscite énormément de commentaires, surtout en raison de son prix affiché et voulu par le président de l’époque, Louis Schweitzer : 5 000 €. Dès sa commercialisation en Roumanie à l’automne 2004, la Logan connait d’emblée un énorme succès. En fait, le prix minimal en 2006 est de 6 280 euros TTC en Roumanie.

 

2004 Dacia Logan

 

Destinée aux pays dits émergents, la Logan a été conçue pour résister aux infrastructures routières moins entretenues que celles de l’Europe de l’Ouest. Suspensions renforcées et mécanique éprouvée, mais confort, un grand coffre et comportement modernes, font de cette berline tricorps une voiture agréable et pratique pour des populations habituées à rouler dans des modèles datant déjà de plusieurs générations et guerre en rapport avec le monde automobile actuel. La Logan est en effet la remplaçante des Dacia 1300 qui étaient la variante roumaine de la Renault 12.

 

 

Les concepteurs de la Logan n'ont pas recherché l'exercice de style esthétique, mais se sont plutôt livrés à un casse-tête économique. Son cahier des charges répond à des choix économiques, mais aussi de fiabilité pour pouvoir endurer tous les climats et toutes les routes, des pavés de Roumanie à la « tôle ondulée » des routes sahariennes. Elle doit être capable de fonctionner avec de l'essence de qualité médiocre. La rareté des garages dans les pays les moins industrialisés fait qu'elle doit aussi supporter de très longues périodes sans révision. En outre, elle doit pouvoir être réparée facilement. Cependant, elle doit respecter les normes européennes euro III et euro IV en matière d'émissions polluantes et se recycler à 95 %.

 

 

La Dacia Logan a le train avant d'une Clio II, le train arrière d'une Modus et une plate-forme dérivée de la Renault Scénic. Les poignées de portes, le volant, la direction, le compte-tours et les freins arrière viennent de la Clio II, mais les aérateurs sont ceux de la Dacia Solenza. Les commodos, les réservoirs du liquide de freins et du vase d'expansion viennent de la Mégane II. Le cendrier provient de l'Espace IV. Le système ABS est emprunté à la Mégane II, la boite de vitesses aux Mégane II et Laguna II.

 

 

Renault ne souhaitait pas commercialiser la Logan en Europe de l'Ouest dans un premier temps, mais au vu de l'engouement, et surtout pour apporter de la crédibilité à sa voiture, Renault a décidé de l'importer. Bien que fabriquée sous la marque Dacia, elle est commercialisée en France dès juin 1965 au travers du réseau Renault avec un prix de base de 7 500 €, car elle bénéficie d'une finition plus aboutie répondant aux normes européennes de sécurité avec l'ABS et coussins gonflables de sécurité frontaux. Elle est garantie trois ans pièces et main d'œuvre. la Logan est disponible avec les moteurs quatre-cylindres de la Clio 3. Pour l’essence : 1.4 l 75 ch, 1.6 MPi 90 ch. Pour le diesel : 1.5 dCi de 70 ch. La Logan est également proposée dès janvier 2007 en break, nommé ici MCV, qui offre au choix cinq ou sept places.

 

2004 Renault Logan

 

La Logan est vendue sous la marque roumaine Dacia en Europe (à l'exception de la Russie), en Afrique (à l'exception de l'Égypte), et en tant que Renault Logan en Russie, en Égypte et en Amérique du Sud. Elle est aussi vendue au Mexique sous le nom de Nissan Aprio (Renault étant allié à Nissan, plus présent dans ce pays) et en Iran sous le nom de Renault Tondar 90. Elle est aussi vendue en Inde sous le nom de Mahindra Verito (anciennement Renault-Mahindra Logan). En outre, Lada produira en 2011 la Lada Largus, qui n'est autre qu'une Logan MCV portant le logo Lada. Elle est vendue en version pick-up en Afrique du sud sous le nom Nissan NP 200. En 2007, 413 000 Logan ont été assemblées dans le monde : 222 000 en Roumanie, 72 000 en Russie, 44 000 au Brésil, 24 000 en Colombie, 18 000 au Maroc, 18 000 en Inde et 15 000 en Iran. 

 

 

En septembre 2008, la Logan subit un restylage avec de nouveaux phares et quelques touches de chrome (en fait du plastique peint), toujours pas d’antidérapage ESP mais une version Silver Line avec vitres avant électrique, direction assistée et une version glamour nommée Black Line avec radio CD pilotée depuis le volant. En entrée de gamme, le 1,2 16 V 75 ch remplace le 1.4 75 ch tandis que le break MCV plus lourd a droit à un 1.6 de 105 ch pouvant fonctionner à l’E85.

 

2008 Dacia Logan

 

Vendue à des tarifs à des années-lumière des références de la catégorie, la Dacia Logan est renouvelée dès décembre 2012 pour une deuxième génération après le succès de la première produite à 2 500 000 exemplaires.

 

2008 Dacia Logan MCV