Citroën C3 (2002-2009)

 

Publié par Philippe Baron le 6 février 2015.

 

Commercialisée en avril 2002, la Citroën C3 présente une ligne joliment dessinée, joviale, sympathique et moderne. Toute en rondeurs, cette nouvelle venue rappelle la mythique 2 CV. Mais la comparaison s’arrête là car la C3 incarne le renouveau de la marque au double chevron et ses nouveaux standards de confort tout en apportant de la fraicheur au paysage automobile. 

 

 

Produite à Aulnay-Sous-Bois et à Madrid, en Espagne, la Citroën C3 inaugure une plate-forme inédite au sein du groupe PSA.  Sa gamme se compose de cinq finitions et dès celle de base, la C3 X propose l’ABS avec aide au freinage d’urgence, les airbags frontaux et latéraux, la condamnation centrale avec télécommande, le verrouillage automatique des portes en roulant et la direction assistée à assistance variable. La version SX offre, en plus, les vitres avant électriques, un tiroir sous le siège passager et le Moduboard, sorte de double fond amovible dans le coffre. Le Pack Ambiance ajoute des rétroviseurs extérieurs électriques, une sellerie velours, des phares antibrouillard et un autoradio CD à commande au volant. Le Pack Clim apporte la climatisation manuelle, laquelle devient automatique sur la finition Exclusive. Cette dernière reçoit également la boîte à gants réfrigérée, les essuie-glaces automatiques, l’aide au stationnement, le régulateur de vitesse, ainsi que les rétroviseurs extérieurs électriques, rabattables et chauffants.

 

 

Vendue exclusivement en 5 portes, la C3 ne mesure que 3.85 m mais elle offre une hauteur sous pavillon appréciable et une assise relativement haute comme dans un monospace. Le comportement routier de la C3 a fait l’objet d’un soin tout particulier. Le train arrière reste soudé au sol et participe au placement en virage, en calant la voiture sur sa trajectoire. De ce fait, la C3 est très maniable, facile à conduire et très sûre. Le confort des suspensions est excellent : les imperfections de la chaussée sont parfaitement filtrées. Le travail dynamique opéré rend la voiture très agréable, quel que soit l’état de revêtement.

 

 

Sous le capot, trois moteurs essence sont proposés : 1,1 de 60 ch, 1,4 de 75 ch et 1,6 16 V de 110 ch. Les diesels, issus de la collaboration avec Ford, sont inédits. Ils profitent de la technologie HDi à injection directe et sont équipés du système de rampe commune deuxième génération. D’une cylindrée d’1,4 l, ils délivrent au choix une puissance de 70 ch ou 92 ch.

 

 

Au printemps 2004, la gamme accueille la X-TR pour les apprentis baroudeurs. Cette version tout-chemin se distingue par ses boucliers de protection en plastiques et ses barres de toit en aluminium. Mais pas question de franchissement de gué à la campagne, les deux roues motrices sont conservées et la garde au sol inchangée.

 

 

Puis en décembre, sans changer de carrosserie la gamme poursuit son développement avec la C3 équipée du système Stop & Start. Disponible uniquement sur le 1.4 16v 90 ch, le Stop & Start permet de réduire les émissions polluantes en arrêtant le moteur au feu rouge ou dans les embouteillages. Pas besoin de tourner la clé pour redémarrer, une simple pression sur l’accélérateur réactive la mécanique. 

 

 

Produite également au Brésil, à Porto Real, la C3 troque en mai 2005 son 1.4 HDi 92 contre le 1,6 HDi 92 plus moderne et plus souple. En septembre 2005, la C3 est restylée avec sur la calandre le double chevron plus imposant et les boucliers plus agressifs. La planche de bord est également remaniée, tandis que le 1.6 HDi de 92 ch est maintenant secondé par une variante de 110 ch.

 

 

Talonnant le duo Renault Clio et Peugeot 207 au hit-parade des ventes, la première génération de C3 figurait encore sur le podium à la troisième place des meilleures ventes de voitures en France en 2007. Elle s’est honorablement vendue à 2 250 150 exemplaires. La relève est assurée par la C3 II, présentée en juillet et commercialisée en novembre 2009. La version trois portes, au positionnement davantage "premium" est commercialisée sous le nom de DS3 en remplacement de la C2.