Citroën Ami 8 – Ami  Super (1969 – 1978)

Photo : Etienne Musslin

 

Publié par Philippe Baron le 5 octobre 2014.

 

En mars 1969, à l'occasion du salon de Genève, Citroën présente l’Ami 8, une version modernisée de l’Ami 6 effectuée sous la direction du styliste Robert Opron. L’Ami 8 reprend une majorité des éléments de carrosserie comme la caisse, les portes, le toit, les ailes arrière excepté l'emplacement des feux rouges. Sa ligne est plus classique et abandonne la très critiquée lunette inversée. L'avant est entièrement redessiné avec un capot dit « à l'italienne », c'est-à-dire un ouvrant qui ne déborde pas jusqu'à l'avant de la voiture, et les poignées de portes sont intégrées.

 

Citroën Ami 6 & Ami 8 - Photo : Willem Nieuwland
Photo : Yps

 

Curieusement, les premiers modèles 1969-1970 n'arborent pas les chevrons Citroën sur la calandre. Comme l'Ami 6, l'Ami 8 existe en versions « confort », « club » (sièges avant séparés, entourages de vitre en inox et baguettes de protection latérales) et en break, toujours très prisé par la clientèle, surtout rurale. La berline, malgré la nouvelle conception de l’arrière, ne bénéficie pas d'un hayon. Les vitres coulissantes sont abandonnées au profit des vitres descendantes actionnées par une manivelle, à partir des modèles 1971, celles des vitres arrière resteront coulissantes jusqu'à la fin de production.

 

Photo : CitroenAZU

 

Côté mécanique, le bicylindre de 602 cm³ (M28) est toujours présent, avec un carburateur double corps. Il est associé à une boîte de vitesses à 4 rapports, revue et corrigée, sur l'Ami 6, en 1967. Le gain de puissance permet à l'Ami 8 de se voir dotée, pour 1970, de freins à disques à l'avant, accolés à la boîte de vitesses, et d'une transmission par joint à billes. La suspension avant abandonne rapidement les batteurs à inertie et gagne une barre antiroulis (barre de torsion liant les deux bras de roue d'un même essieu). La vitesse maxi de la berline est donnée pour 123 km/h, celle du break, pour 120 km/h.

 

Photo : CitroenAZU

 

En janvier 1973, Citroën présente l'Ami Super, équipée du moteur 1 015 cm3 de la GS, qui lui permet d’atteindre les 140 km/h. La Super bénéficie de ce moteur en raison d’un stock encore important laissé par la GS depuis que cette dernière est motorisée par un plus puissant moteur de1 222 cm3.

 

Citroën Ami Super

 

De l'extérieur, elle se distingue par les quatre ouïes supplémentaires sous la calandre, un petit monogramme estampillé 1015 sur les flancs d'ailes indiquant la nouvelle cylindrée. La carrosserie est la même, mais la tôle est plus épaisse (12/10e de mm). A l'intérieur, la principale caractéristique visible est le levier de passage de vitesse au plancher. La suspension s'équipe de deux barres antiroulis et perd l'interaction avant/arrière. Les pneumatiques sont de dimension 135 R 15. Les projecteurs à iode sont en option. Le réservoir, spécifique à ces modèles, a une contenance de 40 litres. Citroën démarquera ensuite l'Ami Super par une bande de décoration latérale, des jantes ajourées, en 1974, une barrette supplémentaire sur la calandre soulignant le logo Citroën dans un trapèze en plastique jaune d'or et le monogramme arrière. L'habitacle sera également plus cossu. L’Ami Super sera produite à près de 42 000 exemplaires, en berline et break, jusqu'en février 1976.

 

 

Lors du rachat de Citroën par Peugeot en 1974, la production des Ami 8 break et berline se poursuit. Citroën prévoit néanmoins la succession des Ami en présentant deux nouveaux modèles, à partir de bases Peugeot 104 : la LN en 1976 (104 coupé) et la Visa en 1978. La berline Ami 8 quitte la scène automobile en juillet 1978, suivie, en septembre, par le break, dont les derniers exemplaires arborent un tableau de bord noir et des teintes métallisées. La production totale de l’Ami 8 s’établira à 755 955 exemplaires, dont 342 743 pour la version berline, 386 582 pour le break et 26 630 pour la version utilitaire Service.

 

Photo : Duccio Pugliese (BrebFilm)
Photo : CitroenAZU
Photo : Roberto Braam
Photos : CitroenAZU
Photo : azu250
Photo : Evert
Photos : MrGwen