Chevrolet Corvette C 4 (1984-1996)

1987 Chevrolet Corvette C4

 

Publié par Philippe Baron le 4 août 2015.

 

Désignée C4, Corvette de quatrième génération, la Chevrolet connait un lancement retardé en 1984, en raison de problèmes de production et il n’y eut pas officiellement de modèle 1983. Le style de la C4 évolue avec des lignes tendues et des ailes saillantes qui tranchent avec les courbes de ses devancières. Mais la nouvelle Corvette, c’est avant tout, un bon en avant en termes de technologie et de confort.

 

 

1984 Chevrolet Corvette Coupe
1987 Chevrolet Corvette Convertible

 

La production de la quatrième génération de la Corvette débute officiellement en janvier 1983, mais seulement les modèles 1984 sont mis en vente. Les voitures produites en 1983 ne sont que des prototypes avec la motorisation de 1982. Un seul de ces prototypes a été conservé et il se trouve aujourd’hui au musée Corvette de Bowling Green dans le Kentucky.

 

1990 Chevrolet Corvette ZR1 Coupe (C4)

 

Après un incroyable immobilisme, dû à la récession économique et aux normes de sécurité et d’antipollution, les ingénieurs de GM sont parvenus à construire un modèle hautes performances tout en respectant, voire en anticipant, l’ensemble des mesures gouvernementales en matière d’économie d’énergie, de sécurité, de bruit et d’émissions novices.

 

1990 Chevrolet Corvette ZR1 Coupe (C4)

 

De son ancêtre, la L-98 (c’est son nom officiel) en a gardé l’esprit (stricte 2 places sportive), mais aussi sa carrosserie en polyester, ce qui était une première à l’époque aux USA, sur une auto de grande série. La Corvette 1984, longue de 4,49 m, conserve son habitacle rejeté derrière un long capot profilé, abritant bien sûr des phares escamotables (redevenus apparents seulement depuis la C6). A l’arrière, la ‘Vette adopte de classiques feux ronds, présents au nombre de 4 depuis la troisième génération.

 

1991 Chevrolet Corvette ZR1 Coupe (C4)
1991 Chevrolet Corvette ZR1 Coupe (C4)

 

La Corvette C4 est équipée pour la première fois d’un tableau de bord électronique avec écran à cristaux liquides (LCD) pour le compteur de vitesse et le tachymètre. Le niveau d’équipement est très relevé. Ainsi, en 1986, l’ABS fait son apparition et en 1990, une suspension pilotée est proposée en option. Dès 1992, un précieux ASR (antipatinage) est proposé d’office.  De leur côté, les dessous de la C4 sont tout nouveaux et les ingénieurs font appel à l’aluminium pour réduire le poids et améliorer la rigidité. Aussi, les lames de ressort sont en fibre de verre. Les pneus unidirectionnels, passablement nouveaux à l’époque sur une voiture de production, assurent une tenue de route très solide et la Corvette atteint 95 G en virages. 

 

1991 Chevrolet Corvette Convertible C4

 

La production de la génération C4 débute avec le moteur de la 1982 (V8 4.7 L 205 ch), placé en position centrale avant avec allumage à injection appelé « cross-fire », pour grimper à 233 ch en 1986, puis à 250 ch en 1987 (première injection multipoints). En 1992, la Corvette est propulsée par un nouveau V8 de 5,7 L (code LT-1) de 282 ch (et même 305 ch sur les versions américaines non importées) couplé à une boîte de vitesses manuelle à six rapports ou automatique à quatre rapports. Le LT-1 adopte de série une injection multipoint, ce qui profite à l’agrément de conduite tout en abaissant la consommation. 

 

1991 Chevrolet Corvette Coupe (C4)

 

En 1996, la Corvette peut disposer d'un moteur LT-4 en option développant 330 ch et disponible dans les versions avec boîte de vitesses manuelle à six rapports: les Collector Edition et les Grand Sport. La redoutable version ZR-1 de 1990 à 1992 disposait d'un moteur développant 375 ch, avec possibilité de faire varier le nombre de chevaux en tournant depuis le cockpit une simple molette. De 1993 à 1995, elle développera 405 ch.

 

1991 Chevrolet Corvette Coupe (C4)

 

Cette génération de Corvette C4 verra plusieurs innovations et modèles très recherchés à commencer par la Pace Car de 1986 qui est la deuxième Corvette Indy Pace Car, pour les 500 miles d’Indianapolis, mise sur le marché. C’est la première Corvette décapotable depuis 1975 après 10 ans d’absence. D’ailleurs, toutes les décapotables vendues cette année-là reçoivent un emblème de la Pace Car sur la console. Le prix de base de la Corvette grimpe à 27 027$ en 1986 et la décapotable se chiffre à 32 032 $ (Chevrolet en assemble 7 315 cette année-là).

 

1988 Chevrolet Corvette Z01 Coupe "35th Anniversary" (C4)

 

En 1988, pour célébrer le 35e anniversaire de son icône, Chevrolet fabrique une Corvette coupé entièrement blanche (autant à l’extérieur y compris les roues qu’à l’intérieur!). Ce modèle, devenu très recherché par les collectionneurs, est produit à 2 050 exemplaires. La Grand Sport de 1996 en versions coupé et cabriolet sera produite en seulement 1 000 exemplaires (820 coupés et 180 cabriolets).

 

1993 Chevrolet Corvette ZR1 Coupe "40th Anniversary" (C4)
1993 Chevrolet Corvette Guldstrand Nassau Roadster (C4) produite à 3 exemplaires

 

En 1996, pour finir la quatrième génération en beauté, Chevrolet offre une édition de collection de couleur argentée et la Corvette Grand Sport bleue rehaussée de bandes blanches. Le prix pour un coupé en 1996 est de 37 225 $ et la décapotable est chiffrée à 45 060 $. La production totale de cette génération est de 358 180 exemplaires.