Chevrolet Camaro (1970-1981)

1970 Chevrolet Camaro RS

 

Publié par Philippe Baron le 12 janvier 2015.

 

La deuxième génération de Chevrolet Camaro débute en 1970 avec des moteurs toujours surpuissants qui seront à leur apogée en 1972. Face à la crise pétrolière, l’augmentation du prix de l’essence, des règles anti-pollution plus strictes et des primes d’assurance plus salées, la muscle-car va devoir calmer ses ardeurs. Néanmoins, elle trouvera une place enviée dans la catégorie des coupés sportifs et se paiera le luxe de dépasser sa rivale de toujours, la Ford Mustang.

 

 

Introduite le 26 février 1970, la nouvelle Camaro conserve de la génération précédente le long capot et la partie arrière ramassée renforçant l’allure performante. En revanche, elle se caractérise par une large grille centrale à croisillons cernée par deux lames pare-chocs situées en dessous des optiques. Presque toutes ses composantes sont nouvelles mais l’architecture de 1967 empruntée à la Chevrolet Nova reste cependant inchangée, avec le faux châssis à l'avant séparé de la coque. Elle est plus grande (4.78 m) et plus large (1.90 m). La version décapotable s’étant mal vendue, la seconde génération ne générera que des coupés.

 

1970 Chevrolet Camaro Z28 RS

 

Côté motorisation, le choix reste très vaste avec en entrée de gamme le 6-cylindres en ligne 250 de 4 097 cm3 et 165 ch, suivi par un V8 307 de 5 031 cm3 de 200 ch et un V8 350 de 250 ch. La SS dispose du V8 350 de 5 735 cm3 et de 300 ch, avec en option un V8 396 de 6 489 cm3 de 350 ou 375 ch. En réalité, l’appellation officielle reste bien 396, mais la cylindrée est en fait de 402 cid (6 582 cm3) doté d’un carburateur Holley et de poussoirs de soupape qui permettent d’augmenter le nombre de tours par minute. La plus extrême de la gamme, la Camaro Z/28, profite de cette nouvelle génération pour se doter d’un V8 350 nommé LT-1 350 qui développe 360 ch. Il est en outre proposé avec une boîte automatique à 3 rapports.

 

1972 Chevrolet Camaro

 

En 1971, GM décide que tous ses moteurs doivent pouvoir fonctionner à l’essence sans plomb à faible indice d’octane. Les puissances amorcent alors une chute qui va se poursuivre sur les années suivantes. Le 6- cylindres passe ainsi de 155 à 145 ch, le V8 307 reste à 200 ch, et le V8 350 passe de 250 à 245 ch. Même le V8 350 de la SS reste à 300 ch. En revanche, le V8 396 proposé en option sur la SS passe de 350 à 300 ch, tandis que l’option 375 ch est supprimée. La Z/28 passe de 360 à 330 ch.

 

1972 Chevrolet Camaro Z28

 

L’année 1972 est une année critique et délicate concernant l’avenir de la Camaro. Une longue grève de 174 jours va immobiliser la production de la Camaro sur le site de Norwood dans l’Ohio. Comble de malchance, des milliers de carrosseries alors non montées ne correspondent plus aux nouvelles normes de sécurité exigées par le gouvernement fédéral et doivent être détruites. Au total, seulement 69 000 exemplaires seront été produits pendant l’année, la plus mauvaise performance commerciale de la voiture.

 

1972 Chevrolet Camaro Z28

 

Pour l’année 1972, les mécaniques sont reconduites mais avec des puissances nettement abaissées. GM a en effet choisi de publier des chiffres nets (moteur équipé de ses accessoires et avec une ligne d’échappement complète) et non plus bruts, pour la Camaro comme pour ses autres modèles. La gamme est maintenant composée du  6 cylindre en ligne 250 110 ch, V8 307 130 ch, V8 L-65 350 de 165 ch, V8 L48 350 de 200 ch, V8 350 de 300 ch pour la SS, V8 350 de 255 ch pour la Z/28 et en option V8 402 LS3 de 240 ch pour la SS. C’est d’ailleurs la dernière année pour la SS et donc du moteur 396, tandis que la Z/28 devient Z28. Pour l’année 1973, les moteurs continuent leur perte de puissance, avec le 6 cylindres 250 à 100 ch, le V8 307 à 115, le V8 350 L65 à 145, le V8 350 LS4 à 175 et le V8 350 de la Z28 à 245 ch.

 

1973 Chevrolet Camaro Z28
1973 Chevrolet Camaro Z28 - Photos : Precious Metals-Fine Motor Cars

 

Pour 1974, la Camaro est revue esthétiquement. Sa nouvelle face avant intègre des pare-chocs sur toute la largeur, la calandre s’incline et les phares circulaires sont implantés dans un logement plus carré. A l’arrière, les feux viennent déborder sur les ailes. Elle s’allonge de 17 cm, essentiellement à cause des imposants pare-chocs. Les mécaniques restent inchangées et malgré le choc pétrolier, la Camaro connaît une année record, avec plus de 150.000 exemplaires écoulés.

 

1974 Chevrolet Camaro LT
1975 Chevrolet Camaro

 

En 1975, les modèles sont tous équipés de pneus à structure radiale de série mais la chute des puissances des moteurs continue. Le catalyseur est à présent implanté sur tous les modèles GM. Le 6-cylindres ne développe plus que 105 ch, tandis que les deux options de V8 350 proposent 145 et 155 ch. La Z28 est supprimée du catalogue. Pour 1976, le V8 350 à carburateur double corps (145 ch) est remplacé par un V8 305 de 140 ch, proposé en option sur le modèle de base, et en série sur la Camaro LT qui se distingue à présent par un bandeau argenté entre les feux. Toutes deux peuvent aussi opter pour le V8 350 à carburateur quadruple corps qui gagne 10 ch.

 

1977 Chevrolet Camaro
1978 Chevrolet Camaro

 

L’année 1977 est marquée par le retour de la Z28 qui adopte un V8 350 de 185 ch et par les performances commerciales de la Camaro, qui, avec ses 218.000 exemplaires, dépasse les ventes de la Mustang pour la première fois de sa carrière. Elle récidive en 1978 avec 272.000 exemplaires écoulés, à nouveau plus que la Ford Mustang. Pour 1979, la version LT disparaît, remplacée par une Berlinetta à la finition plus orientée confort. En 1980, les motorisations évoluent avec la disparition du vieux 6 cylindres en ligne remplacé par un V6 229 de même puissance 115 ch. Les versions Berlinetta ou base peuvent bénéficier d’un nouveau V8 267 de 120 ch, ou d’un V8 305 de 155 ch. La Z28, avec sa nouvelle entrée d’air sur le capot, conserve un gros V8 350 qui grimpe à présent à 190 ch. 1981 est la dernière année de production de cette Camaro deuxième génération au parcours mouvementé. Au total, elle aura été produite à 2 233 952 exemplaires.

 

1979 Chevrolet Camaro Berlinetta