Chevrolet Bel Air 409 (1962)

1962 Chevrolet Bel Air 409

 

Publié par Philippe Baron le 29 novembre 2013.

 

A la fin des années 50, Chevrolet développe pour le championnat Nascar un V8 issu de celui de l'Impala qu'il nomme 409 comme son cubage. Mais c'est en 1961, que ce moteur devient plus populaire que jamais en étant proposé pour la première fois en package SS pour Super Sport. Ainsi équipée de ce kit survitaminé, l’Impala SS s’impose comme le jalon du début de l’âge d’or des muscle-cars. En 1962, Chevrolet continue d’augmenter la production de son 409, maintenant disponible sur un coupé plus léger : la Bel Air.



 

Apparue en 1958 comme version de la Bel Air, l’Impala devient un modèle à part dans la gamme Chevrolet en 1959. C’est en 1961 que Chevrolet propose pour la première fois le package SS (Super Sport) pour le V8 348 et le V8 409. Le package comprend entre autres des enjoliveurs pleins, une barre devant le passager, un compteur de vitesse sur la colonne de direction ou encore une console centrale pour le levier de boîte de vitesse. Ce kit Super-Sort est optionnel avec le V8 348 mais de série sur le V8 409, et uniquement avec les carrosseries coupé et cabriolet.


1961 Chevrolet Impala SS 409 - Photos : Mecum Auctions

 

Le V8 348 est alors disponible en versions 305, 340, 350 ou 360 ch. 453 Impala en seront dotées. Le V8 409 est un moteur spécifique, réservé donc aux versions SS. Il est la réplique de Chevrolet au V8 390 de Ford, et développe 360 ch. Cette version est uniquement livrée avec une boîte manuelle à 4 rapports, et il faut passer par la seconde monte pour des rapports de pont plus court, l’usine n’en proposant qu’un seul. C’est le cubage de cette Chevy qui inspira les Beach Boys pour leur titre « 409 » sur leur premier album sorti en 1962. Seulement 142 exemplaires de l’Impala SS seront produits en 1961 avec le V8 409, mais l’année suivante le chiffre montera en flèche à 15 000 exemplaires. La légende était née et la course à la puissance lancée.


 

En 1962, la gamme de moteurs est largement revue. Aux côtés des V8 283 de 170 ou 193 ch, 327 de 250 ou 300 ch, c’est bien le V8 409 qui reste le modèle vedette de la gamme, et bien entendu choisi par tous ceux qui utilisent leur voiture pour des courses de rue. Les 409 sont améliorés avec de nouvelles culasses et un arbre à cames plus pointu. Si en 1961 l’Impala SS affiche toujours un déficit de puissance avec les modèles Ford (375 ch), il se rattrape en 1962. La version standard développe 380 ch, et une version avec double carburateur quadruple corps est proposée. Avec 409 ch, elle passe la barre symbolique d’un cheval par pouce cube. 


1962 Chevrolet Bel Air 409 - Photos : Mecum Auctions

 

Chevrolet augmente sa production de 409 en le rendant disponible sur toutes les full-size de Chevrolet (Biscayne, Bel Air, et Impala). L'impala, moins aérodynamique cette année-là, incitera quelques coureurs à se tourner vers un coupé plus petit et plus léger, et aussi un peu moins cher: la Bel Air. Idéale pour les jeunes qui rêvent de runs au feu vert le samedi soir, la Bel Air 409 est aussi une voiture dangereuse avec ses 190 km/h au bout d’un quart de mile et sa vitesse maximale de 240 km/h. Il est à noter qu’en 1962, la plupart des revendeurs Chevrolet refusaient de vendre cette voiture à des jeunes conducteurs trop inexpérimentés pour conduire le bolide. Du jamais vu !


 

Avec la disparition de la Bel Air 409 en 1963, l’Impala bénéficie d’un flot de clients supplémentaires, et plus de 150.000 Impala SS seront vendues. Le V8 409 continue à gonfler sa puissance, avec 425 ch dans sa version la plus haute, mais il n’est plus le moteur le plus puissant de la gamme. Chevrolet ajoute en effet un nouveau V8 427 dénommé Z-11, avec un alésage plus petit et une course plus longue. Officiellement, il ne développe que 430 ch, mais dans la réalité, ce sont sans doute plus de 500… Mais suite à l’arrêt de la compétition automobile pour la marque, seulement 55 exemplaires seront produits… 


 

Le V8 409 disparaîtra de la gamme en 1965. L’Impala remodelée reçoit cette année-là un nouveau V8 396 développant jusqu’à 425 ch. Précisons que Chevrolet construira par la suite des V8 beaucoup plus gros, destinés aux trucks. Le plus gros des big-blocks sera le Vortec 8100 en 2001 (8 128 cm3 ou 496 cu in), dont la puissance atteindra jusqu'à 550 ch.