Chevrolet Bel Air (1955-1957)

1955 Chevrolet Bel Air Coupe Hardtop - Photo : Barrett-Jackson

 

Publié par Philippe Baron le 27 octobre 2014.

 

« Baby, we were Born to Run », nés pour la route ! Ainsi débutait la triomphante carrière de Bruce Springsteen en 1975. Ce premier tube lui fut inspiré par la voiture qu’il s’était payée après avoir signé son premier contrat : une Chevrolet Bel Air de 1957, celle dont le slogan de l’époque était : « La route qui l’essoufflera n’est pas encore construite ». La Bel Air est toujours très populaire de nos jours, notamment auprès des collectionneurs et des customizers.

 

1955 Chevrolet Bel Air Convertible - Photos : Barrett-Jackson

 

En 1955, Chevrolet est le premier constructeur automobile des Etats-Unis, mais aussi du monde. La filiale populaire de la General Motors ne s’endort pas pour autant sur ses lauriers et présente une nouvelle gamme Bel Air, la première datant de 1949, redessinée principalement par Clare Mc Kichan et Carl H. Renner. Le dessin de la carrosserie abaissée et les lignes plus étirées sont tout de suite très appréciés. Le véhicule mesure 5.02 m de long et 1.87 m de large.

 

1955 Chevrolet Bel Air Sport Coupe - Photos : Hugh Hamilton

 

La Bel Air est déclinée en berline 2 ou 4 portes, en coupé hardtop, en cabriolet, en break ‘ordinaire’ et accueille pour la première fois dans la gamme un break premium disponible qu’en deux portes et qui prend le nom de Nomad. Véritable réussite esthétique, son prix en freine sa diffusion.

 

1955 Chevrolet Bel Air Nomad

 

Côté motorisation, le choix est très vaste avec un six-cylindres en ligne de 140 ch et sept V8 dont la puissance s’étale de 162 à 283 ch. Cette dernière version est alimentée par un système d’injection d’essence Rochester. Ce nouveau V8 Chevrolet de 4..6 litres à injection, qui a un taux de compression de 10.5 : 1, réussit la combinaison magique de réunir les deux nombres, 283 cubic inches et 283 chevaux ! Ce moteur peut être couplé en option à la nouvelle boîte automatique Turboglide dont le système « kick-down » est intégré.

 

1955 Chevrolet Bel Air Convertible
1955 Chevrolet Bel Air Convertible - Photos : Darin Schnabel, RM Auctions

 

Production Chevrolet Bel Air 1955 :

 

Berline 2 portes : 168 313 ex.

Berline 4 portes : 345 372 ex.

Coupé Hard top : 185 562 ex.

Cabriolet : 41 292 ex.

Station Wagon 4 portes : 24 313 ex.

Bel Air Nomad : 6 103 ex.

 

1956 Chevrolet Bel Air Nomad
1956 Chevrolet Bel Air Sport Sedan
1956 Chevrolet Bel Air Nomad

 

En 1956, un modèle de l’année, piloté par Zora Arkus-Duntov, s’attaque à l’ascension légendaire de la côte de Pikes Peak dans le Colorado et réalise un exploit en battant de plus de deux minutes un record de vitesse vieux de vingt et un ans. La route qui monte à Pikes Peak est une succession de 170 virages serrés jusqu’au sommet qui culmine à 4 302 m. Ce parcours exigeant parcouru avec bravoure par la Bel Air indique son impeccable tenue de route, la puissance et les accélérations de son V8 Chevy.

 

1956 Chevrolet Bel Air Convertible - Photos : Simon Clay, RM Auctions
1956 Chevrolet Bel Air 2-door Sedan
1956 Chevrolet Bel Air Sport Coupe - Photo : Darin Schnabel, RM Auctions
1956 Chevrolet Bel Air Nomad - Photos : Darin Schnabel, RM Auctions

 

Production Chevrolet Bel Air 1956 :

 

Berline 2 portes : 104 849 ex.

Berline 4 portes : 269 798 ex.

Coupé Hardtop 2 portes : 128 382 ex.

Coupé Hardtop 4 portes : 103 602 ex.

Cabriolet : 41 268 ex.

Station Wagon 4 portes : 13 268 ex.

Bel Air Nomad : 7 886 ex.

 

1957 Chevrolet Bel Air Nomad

 

Pour 1957, les modèles Bel Air sont retouchés avec des ailerons et du chrome sur les ailes arrière en complément de la nouvelle calandre ornée d’un gros blason et des pare-chocs inspirés de ceux des Cadillac. Les Bel Air semblent plus longues, plus basses et plus larges, grâce à des roues réduites de 38 à 36 centimètres et de nouvelles ailettes arrière. Le modèle le plus prestigieux est la Bel Air Super Turbo Fire V8, dont le moteur réalésé développe 287 ch et peut atteindre une vitesse maximale de 193 km/h grâce à un système d’injection mécanique de type ‘Ramjet’. Pour 1958, Chevrolet présentera une nouvelle génération de Bel Air avec une Nomad 4 portes plus abordable. Bruce Springsteen se sépara de sa Bel Air en 1976. Elle a depuis été achetée par un collectionneur pour 400 000 dollars.

 

1957 Chevrolet Bel Air 'Fuel Injected' Convertible - Photos : RM Auctions
1957 Chevrolet Bel Air Sport Coupe
1957 Chevrolet Bel Air Convertible - Photo : Barrett-Jackson
1957 Chevrolet Bel Air Sport Coupe

 

Production Chevrolet Bel Air 1957 :

 

Berline 2 portes : 62 751 ex.

Berline 4 portes : 254 331 ex.

Coupé Hardtop 2 portes : 166 426 ex.

Coupé Hardtop 4 portes : 137 672 ex.

Cabriolet : 47 562 ex.

Station Wagon 4 portes : 27 375 ex.

Bel Air Nomad : 6 103 ex.

 

1957 Chevrolet Bel Air Convertible - Photos : Darin Schnabel, RM Auctions
1957 Chevrolet Bel Air Convertible
1957 Chevrolet Bel Air 2-door Sedan - Photos : Darin Schnabel, RM Auctions
1957 Chevrolet Bel Air Convertible