Checker (1956-1982)

1980 Checker Marathon - Photo : bobspropshop.com

 

Publié par Philippe Baron le 19 juin 2015.

 

Immortalisé  au  cinéma dans Taxi Driver, le Checker Taxicab est la voiture de taxi qui fut la plus diffusée dans les villes américaines des années 1930 aux  années 1990. Il  est bien évidemment jaune mais son signe distinctif depuis sa naissance en 1922 est ce bandeau décoré de damiers sur la ceinture de caisse. Bien redessiné dans les normes du temps en 1956, le Checker Taxicab conservera son apparence, privilégiant la fonctionnalité et la robustesse bien avant l’esthétique, jusqu’au dernier qui sera retiré du service en juillet 1999.

 

Scan : Alden Jewell
1958 Checker A8 - Photo : Douglas Klauck

 

Pour être facilement repérable à distance, la couleur jaune a été adoptée par la Yellow Cab Company dès 1907, suite à une étude réalisée par l’Université de Chicago pour le compte de John Hertz, fondateur de la compagnie. La firme Checker Cab Manufactering, fondée par Morris Markin, apparaît en 1922. Elle est née de la fusion de trois entreprises qui travaillaient déjà ensemble : la Checker Taxi Company de Chicago, fournisseur de taxi, la Markin Body Corporation, carrossier, et la Commonwealth Motors, fournisseur de châssis.  Le 12 juillet 1922, sortait le premier taxi Checker de l’usine de Kalamazoo dans le Michigan qui demeurera le lieu de production jusqu’à la fin des opérations en 1982.

 

Photo : Norm Powell
1969 Checker Marathon - Photo : Ruud Onos

 

En 1958, Checker, qui, jusqu’à présent, ne construisait  que  des  taxis et  des  autobus, décide d’offrir des voitures particulières au grand public. Ainsi, est présenté le modèle Superba pour le millésime 1960. Cette voiture de tourisme, clone du taxi Checker à la silhouette bien spécifique de 1956, est déclinée en berline et en station wagon et proposée en deux finitions : Standard et Special. Son habitacle est assez spacieux pour accueillir généreusement huit personnes. Son coffre permet de transporter une grande quantité de  bagages. Elle dispose d’un moteur Continental,  un 6-cylindres en ligne de 3.7 litres de 80 ch, disponible à 122 ch pour le Station Wagon et en option pour la berline.  Pour cette première année, les ventes de 1 050 unités sont très anecdotiques, comme elles le resteront pendant toute la carrière de ces modèles particuliers à la forme déjà démodée dès le début de leur commercialisation. La production des Checker « public » ne représentera qu’1/6e de la production totale de l’usine.

 

1973 Checker Marathon Wagon - Photo : Ham Hock
Photo : George M. Calger
1966 Checker Marathon Station Wagon - Scan : Alden Jewell

 

En 1962, la finition standard conserve le même nom tandis que la finition Special prend le nom de Marathon. Pour  1963, Checker  ajoute  au  catalogue  la  Checker  Marathon Town Custom, une limousine à 8 places, et en fin d’année, la Checker Aerobus, toujours sur la base de la Marathon de 6,85 m de long, à 6 ou 8 portes, et un V8 Chrysler de 190 ch. Il sera comme le Station Wagon produit jusqu’en 1975. En 1964, la Superba disparaît définitivement du catalogue, tandis que la Marathon reçoit pour une année un nouveau moteur Continental 6-cylindres de 141 ch, avant d’adopter un moteur Chevrolet 6 cylindres 3.8 litres de 140 ch ou un V8  4.6 litres  Chevrolet de 195 ch. Ce V8 est remplacé en 1966 par un autre V8 Chevrolet 5.3 litres de 250 ch tandis que la fabrication de la limousine Town Custom est arrêtée.

 

1965 Checker Marathon - Photos : Bonhams

 

En 1969, la Checker Marathon est rejointe par la Marathon DeLuxe à empattement plus long. Chevrolet, devenu fournisseur  exclusif,  propose le 6-cylindres et le V8 optionnel. En 1970, une Checker Medicar est proposée avec un pavillon surélevé pour les personnes handicapées à fauteuil. La même année, décède le fondateur Morris Markin à l’âge de 77 ans. Son fils David lui succède à la tête de l’entreprise. Les  Checker  qui ne concèdent  pas à  la  mode  sont toutefois  obligées  de changer de  pare-chocs  pour des  pare-chocs  de  sécurité  absorbants en raison des nouvelles normes de sécurité imposées en 1974. La production continuera toujours en déclinant jusqu’à la fermeture définitive de l’entreprise le 12 juillet 1982, soit exactement après 60 années d’activité au jour près. Après quelques années d’activité consacrées à la sous-traitance, l’usine de Kalamazoo sera démolie en 2010. La firme aura produit au total environ 100 000 véhicules.

 

1969 Checker Marathon - Photo : Wouter Bregman
Photos : Fred Owsley
1972 Checker Marathon "50th Anniversary"
1980 Checker Marathon - Photos : Vince Lupo
1979 Checker Marathon - Photos : Rézmányi Balázs, Stump András