Buick Regal Grand National (1982-1987)

1987 Buick Regal Grand National GNX

 

Publié par Philippe Baron le 15 septembre 2013.

 

Suite à ses succès dans la Grand National NASCAR Winston Cup de 1981 et 1982, Buick lance une série limitée du nom de Grand National en 1982 sur une édition spéciale de son modèle Buick Regal. Avec la Grand National, Buick réinvente le terme « muscle car ». En 1987 dans sa version GNX, elle est titrée la berline la plus puissante du marché automobile américain.

 

 

La plupart des Regal Grand National 1982 n'avaient pas le moteur V6 turbo de 3,8 l mais le V6 4.1 atmosphérique de 125 ch. Parée d’un toit de type T-Top, la GN reçoit un kit carrosserie, une sellerie et des sièges spécifiques et surtout une livrée bicolore argent et noir. Il s’agit donc de la seule Grand National à ne pas être intégralement noire. Seulement 215 exemplaires seront produits par un sous-traitant, alors que seulement 100 exemplaires étaient prévus à l’origine. La version Turbo en option ne fut produite qu'à une cinquantaine d’exemplaires.

 

 

Après deux années d'absence, le modèle Grand National est réintroduit dans la gamme Buick sur la base cette fois-ci de la version Turbo à injection. Ce moteur V6 essence développe 200 ch et 300 Nm de couple. Elle reçoit une livrée exclusivement noire et une sellerie spécifique avec le chiffre « 6″ brodé sur les sièges avant. Sur les 5.204 Buick Regal Turbo produites cette année-là, 2.000 furent dotées du pack Grand National. En 1985, aucun changement sur la Regal, y compris sur la Grand National, dont la production s’élèvera à 2.102 exemplaires.

 

 

En 1986, le moteur turbo devient plus puissant et atteint 235 ch à 4 400 tr/min en raison de l'ajout d'un intercooler (échangeur d'air) pour le turbocompresseur, un collecteur d'admission plénum ouvert, puis de calculateurs retravaillés. Il fournit un couple 330 Nm à 2 800 tr/min. 7896 Regal turbo seront assemblées, dont 5.512 Grand National. L’appellation est alors également appliquée à la LeSabre, pour des raisons d’homologation en NASCAR, mais seules 117 LeSabre Grand National sortiront des chaînes, elles aussi intégralement noires.

 

 

1987 sera la dernière année pour la Regal Grand National, qui représente 20.193 exemplaires sur les 27.590 Regal turbo. Une option d’allègement est proposée sous le code WE4, avec jantes alu, tambours de freins arrière en aluminium, tout comme les supports des pare-chocs. 1.547 Grand National en seront équipées.

 

 

En raison de la fin de production de la Grand National, Buick a décidé de commercialiser un modèle collector de la Regal Grand National pour lui rendre hommage : la GNX. Elle a été produite en collaboration avec ASC / McLaren Specialty Products. Pour l’occasion, le moteur reçoit un nouveau turbo Garrett avec hélice en céramique, un nouvel échangeur air/air avec liaison avec le moteur revêtue de Cermatel (céramique / alu). La puissance du V6 turbocompressé atteint désormais 276 ch à 5 000 tr/min et produit 360 Nm de couple à 3 000 tr/min. Un couple qui passe à l’arrière via une boîte renforcée. La structure de caisse se voit renforcée par des renforts transversaux dans le soubassement.  

 

 

Côté esthétique, un discret becquet a été ajouté. Si les badges GNX restent discrets, elle se reconnaît à ses jantes 16″, ses ailes élargies avec écopes sur les ailes avant, son carter d’essieu arrière en alu frappé du logo GNX, tout comme la protection du turbo sous le compartiment moteur. Intégralement noire, elle est à l’époque souvent surnommée « Dark Vador ». A l’intérieur, l’instrumentation est spécifique et une plaque numérotée est apposée face au passager. Il était aussi possible de commander une version v8 5.7L carburateur développant 305 ch et 280 Nm avec le modèle GNX-R. L’option GNX a un coût non négligeable pour l’époque : 10.995 dollars, qui portent le prix total à 29.900 dollars. 547 exemplaires seront produits en 1987.