Buick (1936-1938)

1936 Buick Roadmaster - Photo : Stephen Satherley

 

Publié par Philippe Baron le 14 mars 2015.

 

Présentés le 28 septembre 1935, les modèles Buick du millésime 1936 présentent un nouveau style avec les phares obus fixés très haut sur les côtés de la calandre et non plus sur les ailes. Pour l’occasion, la firme donne des noms à ses séries classiques : Special pour la Série 40, Century pour la 60, Roadmaster pour la 80 et Limited pour la 90. Sur le plan technique, Buick gagne des points sur la concurrence en 1938, une année à marquer d’une pierre blanche grâce à de nombreuses améliorations techniques et mécaniques importantes.

 

1937 Buick Century -Photo : Steve Brown

 

Au milieu des années 1930, au sein du groupe General Motors, Buick avait mis les bouchées doubles pour rajeunir sa gamme. Pas moins de 21 versions différentes étaient proposées à la clientèle, ce qui constituait un fort joli potentiel. Fer de lance d’une gamme extrêmement complète, la Limited Serie 90 constituait le haut de gamme. Cette somptueuse et élégante limousine huit places à séparation chauffeur, atteignait le coquette somme de 2 453 $. A l’autre extrémité de la gamme, se trouvait la Special Série 40 pour 945 $. Dans l’intervalle, il y en avait pour tous les goûts et surtout pour toutes les bourses.

 

Calandre 1936 à gauche et calandre 1937 à droite - Photo : Dominique Pelletier
1937 Buick - Photo : Hemmings

 

Les modèles du millésime 1936 se reconnaissent à leur calandre bombée à barres fines verticales et bords chromés très fins. Pour les millésimes 1937 et 1938, les calandres, peintes de la couleur de la caisse, sont divisées par une large section centrale soulignée par de fines barres horizontales. Les petits feux de position des ailes avant sont du même style que les phares obus. Le changement sera radical pour les modèles 1939 avec une calandre en forme de chute d’eau.

 

1937 Buick Special - Photo : Steve Brown

 

En 1938, sur le plan technique, l’ensemble des modèles présentés bénéficiaient d’améliorations techniques importantes, notamment sur les suspensions pour la tenue de route et le confort avec barres stabilisatrices avant et arrière. La transmission avait également fait l’objet de soins attentifs avec l’adoption du Torque Tube, tube central de poussée et de réaction. L’ensemble de la gamme disposait aussi d’un train avant à roues indépendantes et de quatre ressorts hélicoïdaux qui venaient en remplacement des archaïques ressorts à lames. L’utilisateur trouvait son compte dans la facilité d’entretien, mais également dans un confort et un comportement routier en nette progression. Cet aménagement était agrémenté d’amortisseurs hydrauliques télescopiques. Ces apports techniques avaient une portée considérable avant-guerre.

 

1937 Buick Special - Photo : Steve Brown

 

Sur le plan mécanique, le moteur développé par Charles A.Chayne, ingénieur en chef de la firme, est un 8-cylindres culbuté de 5.2 litres de cylindrée, dont les puissances varient jusqu’en 1937 de 100 à 130 ch. Pour le millésime 1938, Chayne obtient un gain substantiel de puissance en adoptant une calotte de piston à la forme très particulière pour améliorer les turbulences de la chambre de combustion et offrir une augmentation notable du taux de compression. Cet ingénieux dispositif qui crée une sorte de pré-chambre de combustion, hérite du nom de Turbolator Pistons. Le gain de puissance obtenu est de l’ordre de 8 % sans aucune surconsommation de carburant. Nanties de ce dispositif, les Special Série 40 passaient de 100 à 107, tandis que les gammes 60, 80 et 90 passaient de 130 à 141 ch. La concurrence était loin de ces chiffres. Le gros 8-cylindres en ligne Chrysler ne développait que 122 ch, le plus puissant Cadillac V8, 135 ch, alors que le V12 Lincoln Zephyr n’en développait que 120. Toutes ces motorisations restaient à soupapes latérales. Ainsi, une Buick Century pouvait atteindre la vitesse ahurissante de 166 km/h.

 

1937 Buick - Photo : Generator Photography

 

En 1936, la production totale de Buick était de 179 533 exemplaires. En 1937, elle passait à 227 038 unités et en 1938, avec 173 905 voitures produites, Buick passait de la sixième à la quatrième place des constructeurs américains.

 

1937 Buick Coupe - Photo : Leonardo Correa Luna
1937 Buick Century - Photo : Cmulou
1938 Buick Special - Photo : ssx213
1938 Buick Roadmaster - Photo : Rex Gray
1938 Buick Series 40 Special - Photo : Clay
1938 Buick Convertible - Photo : Stephen Satherley
1938 Buick Special - Photo : A.Davey
1938 Buick Special - Photos : Precision Restorations
Photo : Joe Palolo
Photo : Asiaoverland2000
1938 Buick Limited Series 80 Opera Brougham, Fernandez & Darrin of Paris - Photos ; Steve Sexton
Catalogue 1938 - Scan : James Vaughan
Photo : Lydia
1937 McLaughlin-Buick ( Buick fabriquée à Oshawa dans l'Ontario au Canada) - Photo : Peggy Reimchen
1938 McLaughlin Buick Special - Photo : Rick Funk