BMW X5 (2000-2013)

2004 BMW X5 4.8is

 

Publié par Philippe Baron le 30 novembre 2013.

 

Au printemps 2000, BMW lance sur le marché européen son premier 4 X 4. Le bavarois, alors propriétaire de Land Rover, profita du savoir-faire de celui-ci, pour développer le X5, un véhicule associant le luxe à l’univers du tout-terrain en y ajoutant une notion de sportivité. D’un comportement routier proche de celui d’une berline, le BMW X5, qui ne se privera pas d’ingurgiter des chevaux supplémentaires sur son parcours, deviendra un véritable best-seller.


2000 BMW X5 4.4i

 

Le X5 représente l'archétype du 4x4 de luxe. BMW l'a voulu réellement haut de gamme, et s'est donné les moyens de ses ambitions. Résultat : le X5 fait figure de référence dans sa catégorie, aussi bien au niveau de la qualité de fabrication, que des prestations routières, performances et équipement. Il s’impose en concurrent direct tout d’abord des Mercedes-Benz ML, puis des Volkswagen Touareg et Porsche Cayenne dès 2002, puis des Audi Q7 à partir de 2006.


 

Fondée sur la plateforme E39 de la Série 5, la première génération de X5 (E53) pèse près de deux tonnes et bénéficie dans un premier temps d’une transmission intégrale à prise constante transmettant 38 % du couple aux roues avant et 62 % aux roues arrière. Au lancement en 2000 un unique V8 essence de 4,4 L et 286 ch est proposé. En 2001, la gamme s’étoffe avec l’apparition d’un six cylindres essence d’entrée de gamme (le 3.0i de 231 ch) disponible en boîte automatique ou mécanique– d’un V8 essence haut de gamme (le 4.6iS de 347 ch) disponible uniquement en boîte automatique cinq rapports. Cette extrapolation sportive du déjà connu 4.4i de 286 ch se distingue par quelques appendices aérodynamiques. Enfin celui qui respectera un peu le porte-monnaie à la pompe est  le six-cylindres diesel (le 3.0d de 184 ch), soit 10 ch de moins que dans une série 5.


 

Plus berline « haute sur pattes » que 4 X 4 pur et dur dans son comportement, le X5 s’apprécie sur route. Le X5 de base est correctement équipé de série avec la climatisation automatique, les boiseries et les airbags multiples. La version Pack offre des sièges en cuir à réglages électriques et le Pack Luxe ajoute des phares au xénon, des protections latérales en bas de caisse métalliques et l’aide au stationnement dès 2003. Enfin, le Pack Sport prévoit, entre autres, un châssis et des suspensions sport, des sièges sport en cuir et des jantes alliage de 19 pouces.


2004 BMW X5 4.8is

 

Très légèrement retouché fin 2003, le X5 continue de séduire par son comportement routier sain et sa palette de moteurs. Equipé de la technologie xDrive du X3, qui répartit le couple en fonction de l’adhérence, le véhicule premium dispose d’une nouvelle version hautes performances, le 4.8is de 360 ch, qui transforme le X5 en sportive « haute sur pattes ». Mais ne lui demandez pas de poser les roues hors du bitume ! Quant au 4,4 L, sa puissance passe de 286 à 320 ch. Côté diesel, le 3,0 L passe de 184 à 218 ch grâce à l’adoption d’une injection directe par rampe commune de 2e génération. L’ensemble de la gamme est désormais disponible avec une transmission à 6 rapports (boite mécanique et automatique à 6 rapports). 


2005 BMW X5

 

Cette première génération de X5, pensée à Munich mais produite à Spartanburg, en Caroline du Sud, aux Etats-Unis, s’est écoulée à 580 000 exemplaires dans le monde et le X5 fut le premier grand SUV à décrocher cinq étoiles au test Euro NCap. Routier confirmé mais piètre grimpeur, malgré sa transmission intégrale sophistiquée, le X5, qui n’a aucune prétention en tout-terrain et qui ne s'en cache pas, séduit ceux qui aiment être au volant d’un véhicule qui en impose et soit capable d’emmener sa famille aisée aux sports d’hiver plutôt que de parcourir des sentiers escarpés.


2007 BMW X5 4.8i

 

La deuxième génération (E70) arrive en 2007 avec des dimensions en hausse : + 19 cm en longueur, + 11 cm en empattement, + 6 cm en largeur et hauteur, le BMW X5 peut désormais accueillir 7 personnes, via une troisième rangée de sièges. Le X5 adopte un design encore plus agressif pour mieux poursuivre sa brillante carrière. L’habitabilité est en progrès, tout comme son volume de chargement qui passe de 465 à 620 litres, voire 710 litres en configuration 5 places. La transmission intégrale permanente xDrive répartit 60% du couple sur l’arrière en temps normal.


 

Dès sa commercialisation en mars 2007, trois motorisations sont disponibles. Deux blocs de nouvelles générations (le 3.0si de 272 ch et le 3.0d de 235 ch) et un bloc reconduit (le 4.8i de 355 ch et 475 Nm de couple assurant au X5 des performances de GT). Toutes ces motorisations sont proposées avec une nouvelle transmission à 6 rapports Steptronic dont le levier a été redessiné. Par ailleurs, le frein à main disparait au profit d’un frein de parking automatique et le X5 propose désormais des équipements inédits sur ce segment (affichage tête haute, suspension à amortissement piloté, direction asservie à la vitesse, …).


2009 BMW X5 xDrive35d 10 Year Edition

 

Constituant l'offre sportive de la gamme, le X5 M est présenté au New York Auto Show en avril 2009 et disponible en concessions à compter de septembre 2009. Bénéficiant d'une transmission intégrale, le X5 M, doté de pneus de 20 pouces, est motorisé par le V8 TwinPower Turbo de type S63 : un bloc biturbo de 4,4 litres de cylindrée développant une puissance maximale de 555 chevaux à 5 750 tours par minute et un couple allant jusqu'à 679 Nm entre 1 500 et 5 650 tours par minute. Concurrente des Mercedes ML63 AMG et Porsche Cayenne Turbo S, ses performances se rapprochent de celles d'une Porsche 997 Carrera et en faisait le SUV le plus puissant disponible au moment de son lancement avec le 0 à 100 km/h couvert en 4,4 s, le 0 à 200 km/h couvert en 16,5 s, le kilomètre départ arrêté couvert en 23,3 s, reprise de 80 à 120 km/h en 3 s, reprise de 80 à 180 km/h en 11,2 s et une vitesse maximale réelle à 275 km/h.


2010 BMW X5M

 

Comme pour tous les SUV, les ventes du X5 ont plongé avec l’instauration du malus CO2 (1 600 à 2 600 € selon motorisations). Un léger restylage est opéré en 2010 se limitant principalement à un bouclier avant inspiré par le X6. Vendu à 1,3 million d'exemplaires dans le monde, dont 40.000 en France depuis 2000, le BMW X5 est un véritable best-seller. BMW présenta officiellement la troisième génération du X5 (F15) le 30 mai 2013. Ce nouveau modèle est produit dans l'unité de production américaine du constructeur avec les modèles X3 et X6, et commercialisé à partir de novembre 2013.


2014 BMW X5